Accueil Dernières minutes L'International Maduro annonce que les États-Unis ont autorisé Repsol, Chevron et Eni à...

Maduro annonce que les États-Unis ont autorisé Repsol, Chevron et Eni à exporter du pétrole du Venezuela

0

Paris, Jun. 5 (Cinktank.com) –

Le président vénézuélien Nicolás Maduro a annoncé que les autorités américaines avaient délivré aux compagnies pétrolières Repsol, Chevron et Eni des licences leur permettant d’exporter du pétrole et du gaz naturel du Venezuela.

« Des mesures sont prises, les premiers pas. Il y a une semaine, les États-Unis ont plus ou moins fait quelques petits pas vers des pas importants en délivrant des licences aux sociétés Chevron des États-Unis, Eni d’Italie et Repsol d’Espagne pour qu’elles entament les processus qui les conduiront à produire du pétrole et du gaz au Venezuela pour l’exporter vers leurs marchés naturels », a expliqué Maduro.

« Ce sont de petits, petits pas. Le Venezuela possède la première réserve internationale de pétrole certifiée au monde », a déclaré le dirigeant vénézuélien lors d’une apparition à la télévision vénézuélienne.

M. Maduro a également rappelé que le Venezuela dispose d’importantes réserves d’hydrocarbures. « Le pétrole dont le monde a besoin pour fonctionner est ici, au Venezuela, et nous avons, en paix et en souveraineté, tout le cadre légal pour lever et accepter des investissements », a-t-il souligné.

Il y a quinze jours, le département du Trésor a délivré une licence à Chevron, la seule major pétrolière américaine encore présente dans ce pays d’Amérique du Sud, afin d’engager des pourparlers en vue d’un éventuel redémarrage de la production, qui avait cessé en raison des sanctions américaines.

Lire aussi:   Biden désigne la Colombie comme un "allié clé" en dehors de l'OTAN

Cette licence pourrait permettre d’alléger les sanctions pétrolières, en fonction de la coopération du gouvernement vénézuélien, selon de hauts responsables américains cités par le « Washington Post ».

Washington a imposé des sanctions sur le pétrole vénézuélien en 2019 en représailles à l’élection présidentielle de 2018. Le Venezuela produit actuellement environ 800 000 barils de brut par jour, ce qui est loin des trois millions qu’il a maintenus pendant des années. La guerre en Ukraine et l’embargo imposé à la Russie auraient conduit à un changement de ces sanctions.

Article précédentTrois morts, 14 blessés dans la fusillade d’une boîte de nuit du Tennessee
Article suivantLes États-Unis et la Corée du Sud lancent huit missiles balistiques en mer Orientale en réponse à la Corée du Nord.