Accueil Dernières minutes L'International Macron prévient Poutine que l’escalade de la tension en Ukraine est « incompatible »...

Macron prévient Poutine que l’escalade de la tension en Ukraine est « incompatible » avec « un dialogue sincère »

0

Macron s’est entretenu ce samedi avec Scholz et Zelensky, en plus de Poutine

Paris :, 12 (PRESSE EUROPÉENNE)

Le président français Emmanuel Macron et son homologue russe Vladimir Poutine ont eu ce samedi une conversation d’une heure et demie sur la montée de la tension dans la crise ukrainienne, au cours de laquelle le chef de l’État français a indiqué que la tension actuelle ne facilite aucun effort de négociation.

« Le président de la République a fait part à son interlocuteur des inquiétudes de ses partenaires et alliés européens, et a dit au président Poutine qu’un dialogue sincère n’était pas compatible avec l’escalade », selon un communiqué de l’Elysée.

L’échange de vues poursuit les discussions entre les deux chefs d’Etat à Moscou lundi dernier sur les conditions de sécurité et de stabilité en Europe.

« Tous deux ont exprimé leur volonté de poursuivre le dialogue » sur « comment avancer dans l’application des accords de Minsk » et sur « les conditions de sécurité et de stabilité en Europe », rapporte l’Elysée.

SPÉCULATIONS PROVOQUANTES

Pour sa part, et selon le service de presse du Kremlin, Poutine a une fois de plus mis l’accent sur « les spéculations provocatrices sur la prétendue » invasion « russienne planifiée de l’Ukraine » et a averti que « les conditions préalables sont en train d’être créées pour d’éventuelles actions agressives des forces de sécurité ukrainiennes dans l’est de le pays », indique le communiqué.

Lire aussi:   Marine Le Pen suspend sa campagne jusqu'à ce qu'elle obtienne les signatures nécessaires pour valider sa candidature

Poutine a également souligné « la réticence des principaux pays occidentaux à faire pression sur les autorités de Kiev pour qu’elles mettent en œuvre les accords de Minsk » sur la situation dans l’est de l’Ukraine, « qui s’est une fois de plus manifestée dans le cycle infructueux de consultations des conseillers politiques du leaders du format normand ».

Poutine a également reproché à Macron « d’envoyer massivement des armes de pointe à ce pays et de créer les conditions d’actions potentiellement agressives de l’armée ukrainienne dans le Donbass ».

Moscou a également accusé les dirigeants occidentaux de ne pas exercer suffisamment de pression sur l’Ukraine pour parvenir à une solution pacifique au conflit dans les régions séparatistes du Donbass.

CONTACTS MACRON

Macron s’est entretenu ce samedi avec le président ukrainien, Volodimir Zelenski, devant lequel il a mis en avant son « sang-froid » face à la situation « volatile ».

« La conversation a servi à donner une continuité à la visite du président (Macron) à Moscou et à Kiev en début de semaine et fait partie de la bonne coordination entre la France et l’Ukraine », a rapporté Elíseo dans un communiqué.

Lire aussi:   Le Conseil de sécurité vote la tenue d'une session spéciale de l'Assemblée générale sur l'Ukraine

Les deux dirigeants ont choisi de poursuivre le dialogue avec le format normand et d’appliquer les accords de Minsk pour parvenir à « une solution durable pour le Donbass ».

Macron s’est également entretenu ce samedi avec le chancelier allemand Olaf Scholz, une conversation encadrée dans la « coordination étroite entre la France et l’Allemagne » avant la visite de Scholz en Ukraine et en Russie prévue au début de la semaine prochaine.

« Il a permis de confirmer le parfait alignement des positions française et allemande, notamment sur les prochaines étapes des pourparlers au format Normandie, et par rapport à la nécessité d’identifier les conditions de la sécurité collective en Europe », a indiqué Paris.

De nombreux pays, dont le Royaume-Uni, l’Italie, Israël, l’Allemagne ou l’Espagne, ont également émis des alertes aux voyageurs recommandant à leurs citoyens de quitter l’Ukraine face à une éventuelle invasion russe dans les prochains jours, un scénario que le Kremlin dément. L’Ukraine nie également toute intention d’attaquer les intérêts russes.

Article précédentL’Espanyol et le Barça veulent peindre un derby mixte à leur goût
Article suivantLe militant afghan Parwana Ibrahimkhel libéré après 20 jours de détention par les talibans