Accueil Dernières minutes L'International Macron fait part à Poutine de son inquiétude quant à la sécurité...

Macron fait part à Poutine de son inquiétude quant à la sécurité des centrales nucléaires ukrainiennes

0

Archive - Le président français Emmanuel Macron au téléphone


Archive – Le président français Emmanuel Macron au téléphone – PRESIDENCE FRANÇAISE – Archives

Suivez en direct les dernières nouvelles sur la guerre en Ukraine

Paris :, le 6 mars. (Cinktank.com) –

Le président français, Emmanuel Macron, a fait part au président russe, Vladimir Poutine, de son inquiétude quant à la sécurité des installations nucléaires ukrainiennes face aux récentes informations faisant état d’attaques contre des centrales et des réacteurs de recherche.

Pour Macron, il s’agit d' »une question cruciale » en référence à l’attentat du 4 mars contre la centrale nucléaire de Zaporijia, auquel Poutine a répondu qu' »il est disposé à respecter les normes de l’Organisation internationale de l’énergie atomique (AIEA) pour la protection de plantes », comme l’a rapporté la présidence française.

De plus, Poutine « a nié » au président français « que son armée attaque des civils » et a assuré que « ce n’est pas son intention » d’attaquer des centrales nucléaires.

Macron a été l’un des dirigeants mondiaux les plus actifs dans la voie diplomatique pour résoudre le différend causé par l’invasion russe de l’Ukraine. A cette occasion la conversation téléphonique a duré une heure et 45 minutes, entre 12h00 et 13h45, heure française.

Dans l’appel, à l’initiative de Macron, Poutine a averti qu’il atteindrait ses objectifs « soit par la négociation, soit par la guerre ».

Lire aussi:   Le Danemark prévoit qu'il demandera un test négatif pour COVID-19 pour entrer dans le pays

Macron a pour sa part réitéré à Poutine « sa demande et celle de la communauté internationale : l’arrêt des opérations militaires » en Ukraine. « Plus le conflit dure, plus le risque de voir des formes de guerre plus brutales augmente », a expliqué Elíseo. « Le risque chimique n’est pas prouvé, mais nous savons comment la Russie s’est comportée lors des conflits précédents », a-t-il ajouté.

La présidence française a également indiqué qu' »un nouveau train de sanctions est à l’étude (…) qui vise à dissuader Vladimir Poutine d’aller plus loin », notamment « d’assiéger Kiev ».

Macron doit rencontrer mardi prochain le secrétaire d’État américain, Antony Blinken. Macron recevra le chef de la diplomatie américaine vers 18h00, selon un porte-parole présidentiel cité par la presse française.

Article précédentSimeone : « Felix sera toujours en colère contre moi, mais avec le temps, il me remerciera pour cela ».
Article suivantGulbis dénonce l’horreur de la guerre en Ukraine : C’est de la folie !