Accueil Dernières minutes L'International Macron accuse la Russie de « vouloir faire pression » et applaudit le « sang-froid »...

Macron accuse la Russie de « vouloir faire pression » et applaudit le « sang-froid » de l’Ukraine

0

Paris :, le 8 février (Cinktank.com) –

Le président français Emmanuel Macron a accusé mardi la Russie de « vouloir faire pression » sur la communauté internationale et a salué le « sang-froid » de l’Ukraine face à la « pression » militaire russe à sa frontière.

Lors d’une conférence de presse à l’issue de sa rencontre avec le président ukrainien, Volodimir Zelenski, à Kiev, Macron a assuré que Paris restait « déterminé » à « tout mettre en oeuvre » pour maintenir la médiation entre la Russie et l’Ukraine, au lendemain d’une visite dans la capitale russe pour rencontrer avec son homologue russe, Vladimir Poutine.

« Les résultats mettront du temps à venir car on parle ici d’un ordre construit après la Seconde Guerre mondiale », a prévenu le président français, qui a pourtant jugé « possible » d’avancer dans les négociations de paix entre la Russie et l’Ukraine, selon BFMTV. .

Zelensky a pour sa part assuré que Kiev et Paris poursuivraient leur « coopération » pour obtenir « le retour des territoires occupés » par la Russie en Ukraine. Il a également souligné que lui et Macron avaient une « vision commune » concernant les menaces et les défis sécuritaires actuels en Ukraine, en Europe et dans le monde. « Ils ont besoin d’unité, de nouvelles approches préventives et d’un leadership européen », a-t-il déclaré.

« Aujourd’hui, le soutien de l’Ukraine par des partenaires, le renforcement de la résilience et des capacités défensives sont bénéfiques pour la région dans son ensemble et, j’en suis sûr, pour tous les pays d’Europe », a ajouté Zelensky, soulignant l’importance du soutien de l’Ukraine dans la sécurité et les questions économiques. « Nous l’apprécions beaucoup », a-t-il déclaré, selon Ukrinform.

Lire aussi:   Borrell dénonce les bombardements russes contre des infrastructures civiles à Kharkov

Par ailleurs, Zelenski a indiqué qu’il « espère » que les négociations encadrées au format du quatuor normand – Ukraine, Russie, France et Allemagne – aient à nouveau lieu « très bientôt », après une réunion des conseillers du groupe prévue jeudi. à Berlin.

Macron est le premier dirigeant occidental de haut niveau à se rendre à Moscou. Le président français a assuré avoir reçu des garanties de Poutine qu' »il n’y aura pas de détérioration ou d’escalade » autour de l’Ukraine.

Macron était déjà optimiste avant Poutine sur une éventuelle solution diplomatique à la crise actuelle, attendant les prochains jours qui, selon ses propres termes, seront « décisifs ». Déjà dans l’avion en direction de Kiev, il a confirmé aux journalistes qu’il considérait comme « atteints » les objectifs qu’il s’était fixés pour son voyage à Moscou.

Article précédentAntiviolencia déclare le match de Copa Rayo-Betis et le match de LaLiga Santander Espanyol-FC Barcelona à haut risque.
Article suivantLa coalition accuse les Huthis d’utiliser l’aéroport de Sana’a et le port de Hodeida pour des tirs de missiles.