Accueil Dernières minutes L'International M. Nazarbayev affirme qu’il reste au Kazakhstan et dément toute tension avec...

M. Nazarbayev affirme qu’il reste au Kazakhstan et dément toute tension avec le président.

0

L’ancien président souligne que la vague de protestations visait à « détruire l’intégrité du pays ».

Paris :, 18 janv. (Cinktank.com) –

L’ancien président du Kazakhstan, Nursultan Nazarbayev, a déclaré mardi qu’il n’avait pas quitté le pays après la répression des manifestations de début janvier et a démenti toute tension avec le président actuel, Kasim Khomart Tokayev.

Dans sa première déclaration officielle après les émeutes, qui ont fait plus de 200 morts, M. Nazarbayev a déclaré que ces événements « ont secoué le pays tout entier » et a dénoncé le fait que l’objectif était de « détruire l’intégrité du pays ».

« Ces événements prouvent une fois de plus que l’indépendance doit être soignée comme un navire fragile qui a besoin d’une attention particulière », a-t-il déclaré, ajoutant que « la tragédie qui a eu lieu est une leçon pour tout le monde », selon le portail d’information kazakh Khabar 24.

M. Nazarbayev a souligné qu' »il est important de trouver ceux qui ont organisé tous ces pogroms et ces meurtres » et a exprimé ses condoléances aux familles des victimes.

L’ancien président a rappelé qu’en 2019, il a « transféré des pouvoirs à Tokayev et est depuis « un retraité ». « Maintenant, je suis dans une retraite bien méritée dans la capitale du Kazakhstan et je ne suis allé nulle part », a souligné M. Nazarbayev.

Lire aussi:   La célébrité britannique Ghislaine Maxwell refuse de témoigner pour sa défense dans l'affaire Epstein

« Tokayev a tous les pouvoirs. Il est président du Conseil de sécurité. Il sera bientôt élu président du parti Nur Otan. Il n’y a pas de conflit ou de confrontation entre les élites. Les rumeurs sur cette question sont totalement infondées », a-t-il soutenu.

« Tout le monde sait que pendant 30 ans, j’ai travaillé sans relâche pour le bien de notre patrie. Nous avons renforcé ses frontières. Nous avons mené des réformes progressives. Ensemble, nous avons construit un Kazakhstan indépendant et réalisé de grandes avancées en matière de développement social et économique », a-t-il déclaré.

En ce sens, M. Nazarbayev a souligné que tout ceci « était le résultat de la solidarité et de l’unité de tous les Kazakhs ». « La stabilité et la tranquillité dans le pays ont toujours été mon objectif. Nous devons prendre soin de ces valeurs durables », a-t-il réitéré.

« Nous allons surmonter la crise et devenir encore plus forts. Le président a présenté un nouveau programme de réformes visant à améliorer le bien-être de la population. Ce programme doit être soutenu », a souligné M. Nazarbayev, qui a terminé son discours en souhaitant à la population « santé et prospérité ».

Lire aussi:   M. Biden annonce qu'il nommera une femme noire à la Cour suprême après le départ à la retraite du juge Stephen Breyer.

Les remarques de l’ancien président sont intervenues un jour après que M. Tokayev a renvoyé plusieurs proches de M. Nazarbayev à la suite des manifestations, qui ont également donné lieu à des milliers d’arrestations, alors qu’il s’efforçait de répondre aux demandes des manifestants.

Les autorités kazakhes ont récemment indiqué que la situation s’était stabilisée, alors que les arrestations se poursuivent et que les agences internationales mettent en doute les chiffres du gouvernement sur ce qui s’est passé au cours de la première semaine de janvier, lorsque des milliers de personnes sont descendues dans les principales rues du pays pour protester contre la hausse soudaine du prix du gaz.

Article précédentBreivik réclame sa liberté devant le juge avec le salut nazi et une défense du suprémacisme blanc
Article suivantLe Premier ministre malien prône de « revoir » les accords de défense « déséquilibrés » avec la France