Accueil Dernières minutes L'International M. Biden s’entretient avec M. Guaidó quelques heures après que M. Maduro...

M. Biden s’entretient avec M. Guaidó quelques heures après que M. Maduro a critiqué les sanctions et le Sommet des Amériques.

0

Paris, 8 juin (Cinktank.com) –

Le président américain Joe Biden s’est entretenu avec le chef de l’opposition vénézuélienne Juan Guaidó, quelques heures après les propos du président Nicolás Maduro concernant les sanctions imposées par Washington et le Sommet des Amériques qui se tient à Los Angeles, dont Caracas a été exclu.

Lors d’un appel téléphonique, repris dans un communiqué de la Maison Blanche, M. Biden a réaffirmé mercredi « la reconnaissance et le soutien des États-Unis à l’Assemblée nationale démocratiquement élue en 2015 et à M. Guaidó en tant que président par intérim du Venezuela ».

« Le président Biden a exprimé son soutien aux négociations menées par le Venezuela comme étant la meilleure voie vers un rétablissement pacifique des institutions démocratiques, des élections libres et équitables et le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales de tous les Vénézuéliens », a-t-il déclaré.

La Maison Blanche a également indiqué que lors de l’échange avec Guaidó, ils ont également discuté du « rôle » de Washington et d’autres partenaires internationaux « pour soutenir une solution négociée à la crise au Venezuela ».

« Le président Biden a réaffirmé que les États-Unis sont prêts à calibrer la politique de sanctions en fonction des résultats des négociations qui donnent au peuple vénézuélien le pouvoir de déterminer l’avenir de son pays », a-t-il zappé.

Lire aussi:   Le maire de Rome assure que le grand nettoyage des ordures prend effet bien qu'il y ait encore des améliorations

Le président vénézuélien Nicolás Maduro a déclaré mercredi que les sanctions imposées par les États-Unis à son pays et à la Russie sont revenues « comme un boomerang » sur le continent américain et ont également affecté l’économie européenne.


L’Assemblée nationale de l’Équateur approuve une loi réglementant l’usage légitime de la force par les forces de sécurité

Dans une interview exclusive accordée à l’agence de presse turque Anatolie lors de sa visite à Ankara, M. Maduro a reconnu que les États-Unis sont, en partie, « piégés dans leur propre agression », citant l’exemple de la manière dont les sanctions imposées à la Russie ont affecté les continents européen et américain.

En ce qui concerne les sanctions imposées au Venezuela, M. Maduro estime qu’il est « très difficile » pour Washington de les lever dans leur intégralité, même s’il considère que l’autorisation donnée à trois compagnies pétrolières de transférer leurs investissements dans la nation caribéenne est un « petit pas dans la bonne direction ».

Lire aussi:   Lopez Obrador critique l'aide américaine à l'Ukraine mais pas à l'Union européenne. "Frères d'Amérique centrale"

Maduro a également abordé le controversé 9e sommet des Amériques, organisé à cette occasion par les États-Unis, qui ont opposé leur veto à la présence du Nicaragua, de Cuba et du Venezuela. Pour le chef d’État vénézuélien, il s’agit d’une « grosse erreur » de l’administration américaine, qui a réussi à transformer l’événement en une réunion « de protestation » contre l’exclusion.

« Une leçon a été donnée à l’empire américain : le temps des ordres impériaux est terminé », a déclaré le président Maduro, qui a regretté que le Sommet des Amériques se soit « progressivement détérioré du point de vue politico-diplomatique ».

Article précédentLa France, l’Allemagne, le Royaume-Uni et les États-Unis exhortent l’Iran à « coopérer » avec l’AIEA.
Article suivantCitroen C3 en images : voyez la galerie d’images détaillée du design, des caractéristiques, de l’intérieur et plus encore.