Accueil Dernières minutes L'International M. Biden et M. Kishida s’engagent à élargir la coopération face à...

M. Biden et M. Kishida s’engagent à élargir la coopération face à la montée des tensions avec la Chine

0

Les activités militaires de la Russie autour du Japon sont en hausse.

Condamnation des revendications « illégales » de Pékin en mer de Chine méridionale

Paris, 23 mai (Cinktank.com) –

Le président américain Joe Biden et le Premier ministre japonais Fumio Kishida se sont engagés à développer la coopération entre les deux pays face à la montée des tensions dans la région, notamment avec la Chine.

Dans une déclaration publiée par la Maison Blanche après la visite de M. Biden au Japon, la première depuis son assermentation, le gouvernement américain a indiqué que les deux dirigeants ont condamné les actions de la Russie en Ukraine et ont accusé Pékin d’exercer une « coercition » et d’agir contrairement au droit international.

Ils ont souligné l’augmentation des capacités nucléaires de la Chine et ont appelé le géant asiatique à « réduire le risque nucléaire, à accroître la transparence et à progresser vers le désarmement nucléaire », tout en préconisant de « travailler ensemble pour maintenir la paix et la stabilité dans la région ».

« Tous deux s’opposent à toute tentative unilatérale de modifier le ‘statu quo’ en mer de Chine méridionale et ont réitéré leur opposition aux revendications illégales de la Chine dans la région et à ses ambitions de militarisation », indique le texte, notant que tous deux ont fait part de leur attachement à l’État de droit et à la libre navigation.

Kishida et Biden ont tous deux réaffirmé leurs positions respectives sur la situation à Taïwan et ont souligné l’importance du « maintien de la paix dans le détroit de Taïwan, élément indispensable à la prospérité de la communauté internationale ». Ils ont également appelé à une résolution « pacifique » des conflits dans la région.

Lire aussi:   Le Canada verse 1,209 milliard d'euros en compensation foncière aux peuples autochtones

En ce sens, ils ont exprimé leur inquiétude quant aux récents événements survenus dans les îles Salomon, qui ont signé un accord de sécurité avec le gouvernement chinois, et ont mis en garde contre les « graves violations » des droits de l’homme à Hong Kong et au Xinjiang.

Ils ont souligné l’importance de « maintenir la communication avec la Chine, y compris au plus haut niveau » et ont indiqué que leur intention est de « travailler avec la Chine dans des domaines d’intérêt commun ». Ils ont également condamné les activités nucléaires dans la région et ont appelé à la dénucléarisation complète de la région.


Biden prévient que les États-Unis répondront militairement si la Chine tente d’envahir Taïwan.

Ils ont également condamné le coup d’État de février 2021 en Birmanie, ainsi que les « attaques brutales des militaires contre les civils » et ont demandé « la fin de la violence » et la libération de « tous ceux qui ont été illégalement détenus ».

LA RUSSIE ET LA SÉCURITÉ

Les deux dirigeants ont exprimé leur inquiétude face à l’intensification des activités militaires de la Russie à proximité du Japon et ont souligné l’importance de « rester vigilant » face à une éventuelle augmentation de la coopération militaire russo-chinoise.

Lire aussi:   Oxfam avertit que "le coût humain de la guerre augmente de façon spectaculaire" après sept ans de conflit au Yémen.

MM. Biden et Kishida ont condamné le comportement « irresponsable » de Moscou en tant que membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU et son « abus du droit de veto », notamment pour « se protéger » et « ne pas assumer la responsabilité de ses agressions envers les autres États membres ».

C’est pourquoi ils ont souligné la nécessité de « renforcer les Nations unies » et de « s’en tenir à la Charte » de l’organisation. « Il est nécessaire de renforcer et de moderniser le système multilatéral afin d’être mieux préparé à combattre les défis du XXIe siècle », ont-ils affirmé.

Dans le contexte de la crise en Europe, M. Kishida a salué la stratégie des deux pays pour la région indo-pacifique et a insisté sur leur vision « libre et ouverte » de cette zone. Les deux dirigeants ont rappelé l’importance de coopérer avec des pays tels que le Canada, tandis que M. Biden a réitéré l’engagement des États-Unis à défendre le Japon dans le cadre du traité de coopération et de sécurité mutuelles.

À cette fin, ils ont confirmé qu’ils renforceront le déploiement des forces américaines au Japon, tout en défendant la possibilité d’accélérer la coopération en matière de cybersécurité, ce qui servira à « moderniser continuellement l’alliance » et à lancer des missions.

Article précédentLa Bentley Bentayga EWB 2023 est dévoilée, elle fait monter l’opulence d’un cran.
Article suivantL’UE prône le maintien du « statu quo » sur Taïwan après que M. Biden a préconisé une réponse militaire à une attaque chinoise