Accueil Dernières minutes L'International M. Biden entame sa première tournée asiatique en Corée du Sud et...

M. Biden entame sa première tournée asiatique en Corée du Sud et au Japon le week-end prochain.

0

Paris, le 15 mai (Cinktank.com) –

Le président sud-coréen Yoon Suk Yeol et son homologue américain, Joe Biden, discuteront de la situation en Corée du Nord et de l’état général des relations bilatérales lors de leur rencontre samedi prochain à Séoul, étape de la tournée asiatique que prépare le président américain.

Selon l’agence de presse officielle sud-coréenne Yonhap, les deux dirigeants discuteront des « moyens de faire face aux provocations de la Corée du Nord », ainsi que de la « coopération bilatérale sur les questions de chaîne d’approvisionnement, les technologies émergentes et d’autres questions liées à la sécurité économique ». Une visite de Biden dans la zone démilitarisée qui sert de frontière avec la Corée du Nord n’est pas exclue.

Les États-Unis maintiennent environ 28 500 soldats en Corée du Sud pour dissuader toute agression nord-coréenne, un héritage de la guerre de Corée de 1950-53, qui s’est terminée par un armistice plutôt que par un traité de paix.

Lire aussi:   Les Proud Boys vont faire appel des accusations de complot portées contre leurs membres pour avoir participé à l'assaut du Capitole

M. Biden se rendra au Japon le lendemain, une semaine après la commémoration, dimanche, du 50e anniversaire de la restitution de la préfecture d’Okinawa au gouvernement japonais à la fin de l’occupation américaine après la Seconde Guerre mondiale, rapporte le radiodiffuseur public japonais NHK.

Okinawa abrite environ 70 % des installations militaires américaines du pays et a été la source de plusieurs controverses ces dernières années, notamment le crash d’un hélicoptère américain sur un campus universitaire. Il y a également eu des cas d’agression sexuelle de femmes japonaises par des militaires américains.

Article précédentLe Golf Plus fête son 40e anniversaire
Article suivantPedro Sottomayor : « La sclérose a été un choc ».