Accueil Dernières minutes L'International L’Union africaine appelle à réformer le financement des missions de maintien de...

L’Union africaine appelle à réformer le financement des missions de maintien de la paix pour faire face aux coups d’État et au terrorisme

0

Paris :, 14 février (Cinktank.com) –

L’Union africaine (UA) a appelé les donateurs internationaux à réformer en profondeur le financement des missions de paix et de sécurité sur le continent pour contrer la menace croissante que représentent le terrorisme, l’extrémisme et les coups d’État.

L’UA appelle à un « financement plus adéquat, prévisible et constant » pour contribuer à la sécurité et intervenir dans le processus de paiements obligatoires au budget de l’ONU qui finance les missions de maintien de la paix, a expliqué le commissaire de l’UA à la paix et à la sécurité, Bankole Adeoye, selon Bloomberg. agence de presse.

« Nous n’avons pas besoin de missions de maintien de la paix, mais d’imposition de la paix », a-t-il déclaré à la veille du sommet des dirigeants européens et africains qui se tient cette semaine à Bruxelles. Sans un changement dans ces opérations de sécurité, le monde accepte « à perpétuité de simplement protéger les civils plutôt que d’affronter et de trouver une solution ».

Lire aussi:   Un juge rejette la plainte de l'ancien président Trump concernant le veto sur Twitter.

L’insurrection islamiste est en hausse dans plusieurs pays du Sahel et au cours des 18 derniers mois, il y a eu cinq coups d’État réussis et un coup d’État manqué. Les dirigeants africains entendent faire face à ces émeutes et élaborer une stratégie contre le terrorisme et l’extrémisme lors du sommet convoqué mi-mars à Accra, la capitale du Ghana.

Jusqu’à récemment, le mécanisme européen de paix de l’UE était la principale source de financement des opérations de paix et de sécurité sur le continent africain et comprend la lutte contre Boko Haram au Nigeria, Al Shabab en Somalie et d’autres groupes djihadistes au Sahel. Les États-Unis ont fourni du matériel, de la formation et un soutien bilatéral à d’autres armées africaines.

Après les crises au Mali, au Tchad ou au Burkina Faso, l’UE a commencé à changer la formule de financement des opérations militaires et a créé l’an dernier le Mécanisme européen de paix pour l’Afrique, qui permet des accords bilatéraux de défense hors budget entre gouvernements européens et africains.

Lire aussi:   Breivik réclame sa liberté devant le juge avec le salut nazi et une défense du suprémacisme blanc

Adeoye a expliqué que la semaine dernière, le Conseil de paix et de sécurité de l’UA a approuvé la semaine dernière « le changement de l’Union européenne pour lutter contre le terrorisme et l’extrémisme violent » et que même ces fonds pourraient être utilisés pour l’acquisition d’armes.

Ainsi, Adeoye a critiqué les embargos sur les armes imposés à certains pays africains comme le Soudan du Sud, le Soudan ou la République centrafricaine qui auraient poussé ces gouvernements à embaucher des mercenaires étrangers en les payant avec l’exploitation illégale de leurs propres ressources naturelles pour maintenir la sécurité. L’utilisation de mercenaires en Libye est également préoccupante.

La présence de mercenaires du groupe russe Wagner au Mali a provoqué des tensions entre le gouvernement et les pays occidentaux qui ont financé des missions antiterroristes. Le pays a connu deux récents coups d’État, en août 2020 et mai 2021.

Article précédentLa Ponferradina consolide sa place en playoffs après une victoire à la 93e minute sur la Real Sociedad B.
Article suivantM. Borrell affirme que l’accord sur l’Iran est « en vue ».