Accueil Dernières minutes L'International L’Ukraine ordonne l’évacuation de la zone d’exclusion de Tchernobyl, porte d’entrée de...

L’Ukraine ordonne l’évacuation de la zone d’exclusion de Tchernobyl, porte d’entrée de Kiev

0

Paris :, le 19 février (Cinktank.com) –

L’Agence d’État ukrainienne pour la gestion de la zone d’exclusion de Tchernobyl a annoncé ce samedi l’évacuation forcée de ladite zone, située à la frontière avec la Biélorussie et sur le chemin le plus court, à seulement 70 kilomètres, entre le territoire biélorusse et la capitale ukrainienne, Kiev.

« L’Agence (…) a décidé de la relocalisation inconditionnelle (obligatoire) des citoyens ukrainiens, des étrangers et des apatrides, à l’exception de ceux qui exercent des activités liées aux fonctions de l’État et aux besoins productifs », a rapporté l’agence, selon l’Interfax- Agence de presse ukrainienne.

De plus, toute visite de la zone entre le 20 février et le 20 mars est interdite en raison du transfert de combustible nucléaire usé et également à titre préventif prévu dans le projet de modernisation du système de contrôle et d’observation de l’environnement radiologique de ce complexe.

Le président de l’Agence de tourisme de Tchernobyl, Yaroslav Yemelianenko, a également signalé la fermeture de la zone d’exclusion de Tchernobyl au tourisme à partir du 19 février, bien qu’il ait indiqué que malgré la tension, il y a des Ukrainiens, des journalistes et des touristes étrangers qui ils voulaient visiter le région.

Le 26 avril 1986, le réacteur de la centrale nucléaire de Tchernobyl subit une fusion du cœur. Le réacteur n’étant pas protégé par une chambre de confinement, l’explosion de vapeur qui en a résulté a déchiré le toit de l’unité et a fait pleuvoir des morceaux de barres de combustible et de graphite hautement radioactif sur les environs.

Lire aussi:   Biden traite le journaliste de Fox News de "fils de pute stupide".

Les incendies qui en ont résulté ont généré de la fumée radioactive qui a transporté des particules contaminées au-dessus de l’Ukraine, de la Biélorussie et de la Russie, ainsi que dans certaines parties de la Scandinavie et de l’Europe en général.

Selon le chiffre officiel, reconnu par la communauté internationale, seules 31 personnes sont mortes des suites immédiates de l’explosion, tandis que l’ONU estime que seuls 50 décès peuvent être directement attribués à la catastrophe.

Article précédentDanjuma fait voler Villarreal et Cadiz s’incline face à Geta
Article suivantSimeone : « Vous pouvez le voir et vous ne pouvez pas le cacher, cette équipe a faim de gagner ».