Accueil Dernières minutes L'International L’UE suspend la coopération avec la Russie et le Belarus sur les...

L’UE suspend la coopération avec la Russie et le Belarus sur les programmes financés par l’UE

0

Archives - Drapeaux de l'UE à côté de la Commission européenne.

Archives – Drapeaux de l’UE à côté de la Commission européenne. – ZHANG CHENG / XINHUA NEWS / CONTACTOPHOTO

Live : Crise en Ukraine

BRUXELLES, 4 Mar. (Cinktank.com) –

La Commission européenne a annoncé vendredi la décision du bloc de suspendre toute coopération avec les entités russes de recherche, de science et d’innovation et de ne conclure aucun nouveau contrat ou accord avec une organisation russe dans le cadre du programme Horizon Europe, en réponse à l’invasion de l’Ukraine.

Cette rupture de la relation scientifique implique également la suspension des paiements engagés en faveur des entités russes dans le cadre des contrats existants et le réexamen de tous les programmes dans lesquels des chercheurs russes étaient impliqués.

Bruxelles a également annoncé vendredi que l’UE suspendait la coopération avec la Russie et le Belarus dans le cadre de programmes financés par les caisses de l’UE dans le domaine de la gestion des frontières et du programme interrégional pour la mer Baltique.

Lire aussi:   Moscou juge "inacceptable" la "pression extérieure" sur le Nicaragua

Cette mesure fait suite à l’entrée en vigueur des sanctions décidées par le bloc à l’encontre de la Russie et du Belarus en raison de l’offensive en Ukraine et affectera des programmes d’une valeur de 178 millions d’euros dans le cas de la Russie et de 257 millions d’euros pour le Belarus, dans les deux cas pour la période 2014-2020. Cependant, il gèle également les fonds prévus pour les années suivantes.

« La coopération européenne en matière de recherche est fondée sur le respect des libertés et des droits qui sous-tendent l’excellence et l’innovation. L’agression militaire scandaleuse de la Russie contre l’Ukraine est une attaque contre ces mêmes valeurs, c’est pourquoi il est temps de mettre un terme à notre collaboration », a déclaré Margrethe Vestager, vice-présidente de l’UE chargée de la concurrence.

La commissaire à l’innovation et à la science, Mariya Gabriel, a pour sa part dénoncé l’agression russe comme une attaque « contre la liberté, la démocratie et l’autodétermination sur lesquelles reposent la liberté académique, la liberté d’expression et la coopération scientifique ».

Lire aussi:   La Hongrie convoque des élections législatives et un référendum sur le contenu LGTBI pour le 3 avril

M. Gabriel a souligné que la Commission est également « fermement engagée » à veiller à ce que la participation de l’Ukraine aux programmes européens dans lesquels elle est impliquée depuis deux décennies, tels que Horizon Europe et Euratom, soit maintenue.

Article précédentAlbares condamne l’attaque russe contre la centrale nucléaire de Zaporijia et appelle à ne pas aggraver la guerre en Ukraine
Article suivantLes États-Unis accordent à l’Ukraine un statut de protection temporaire pour protéger les réfugiés ukrainiens