Accueil Dernières minutes L'International L’UE ne voit aucune raison de retirer son personnel diplomatique en Biélorussie...

L’UE ne voit aucune raison de retirer son personnel diplomatique en Biélorussie après la décision américaine

0

BRUXELLES, le 1er février (EUROPE PRESS) –

L’Union européenne écarte pour l’instant la suite des Etats-Unis, qui ont ordonné ce lundi aux proches des employés de son ambassade en Biélorussie de quitter le pays en raison du déploiement militaire russe à la frontière avec l’Ukraine.

Comme en Ukraine, où les États-Unis, le Royaume-Uni et le Canada ont autorisé le personnel non essentiel à quitter leurs ambassades, l’UE ne considère pas que la situation à Minsk nécessite cette mesure.

« Nous suivons de près la situation. Pour le moment, nous ne voyons aucune raison de modifier la présence diplomatique de l’UE à Minsk. En tout cas, nous poursuivons des contacts réguliers avec les États-Unis », a déclaré une porte-parole de l’UE à Europe Press.

Washington a ordonné le départ des membres de la famille du personnel de l’ambassade en marge d’un autre avis aux voyageurs demandant à ses citoyens américains de ne pas se rendre en Biélorussie en raison du « renforcement de l’armée russe » le long de la frontière ukrainienne. .

Lire aussi:   Le HCR exhorte la France à promouvoir dans l'UE la fin des retours violents aux frontières

Le retrait du personnel d’Ukraine a été l’un des premiers signes de division entre les alliés de l’OTAN dans leur réponse à la Russie. La mesure est prématurée aux yeux des Européens et le haut représentant de l’UE pour la politique étrangère, Josep Borrell, a demandé de « ne pas dramatiser » la question, dans un avertissement pour ne pas tomber dans la « guerre des nerfs » que Moscou entend installer en pleine menace d’invasion de l’Ukraine.

Article précédentEn images : Yamaha Aerox 155 – Galerie d’images détaillée des caractéristiques de conception et plus encore.
Article suivantLa Chine condamne la résolution adoptée par le Parlement japonais sur les droits de l’homme de la minorité ouïghoure.