Accueil Dernières minutes L'International L’OSCE exhorte les autorités du Kazakhstan à garantir la liberté de la...

L’OSCE exhorte les autorités du Kazakhstan à garantir la liberté de la presse malgré les protestations

0

Paris :, 12 janv. (Cinktank.com) –

L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a exhorté mercredi les autorités du Kazakhstan à garantir la liberté de la presse, malgré les manifestations qui ont lieu dans le pays depuis le 2 janvier.

« J’appelle les autorités du Kazakhstan à préserver, protéger et promouvoir la liberté des médias dans le pays pour le bénéfice et la sécurité globale du pays et de la région de l’OSCE dans son ensemble », a déclaré la représentante de l’organisation pour la liberté des médias, Teresa Ribeiro.

Dans une déclaration publiée sur le site web de l’organisation, M. Ribeiro a indiqué qu’au cours de la semaine d’affrontements dans le pays, un grand nombre de journalistes et de travailleurs des médias ont été attaqués.

Il a prévenu que des arrestations avaient eu lieu et que les correspondants étrangers s’étaient vu refuser l’entrée dans le pays. En ce sens, M. Ribeiro a souligné que les journalistes doivent pouvoir exercer leur métier en toute sécurité « malgré les circonstances ».

« Les médias servent à informer le public de manière libre, équitable et indépendante. Il s’agit d’une fonction vitale pour toute société », peut-on lire dans le texte, qui demande un accès « sans restriction » à l’information car elle représente un « élément vital pour la sécurité publique ».

Lire aussi:   Un tribunal américain condamne un policier à la retraite pour son rôle dans les émeutes et les agressions au Capitole

L’OSCE avait déjà appelé au dialogue dans le pays pour faire cesser les manifestations « dans le cadre des engagements » de l’organisation.

Les autorités kazakhes ont décrété l’état d’urgence jusqu’au 19 janvier et un couvre-feu pour faire face à la crise actuelle dans le pays. Le 7 janvier, le président Kasim Khomart Tokayev a ordonné aux forces de sécurité de  » tirer pour tuer  » les  » terroristes  » impliqués dans les manifestations.

Les manifestations ont entraîné la mort de plus de 160 personnes, la plupart à Almaty, et des milliers d’arrestations. M. Tokayev a reconnu lundi que les incidents représentent « la plus grande crise en 30 ans d’indépendance ».

Article précédentL’OTAN propose à la Russie de poursuivre le dialogue pour une solution à la crise sécuritaire en Europe
Article suivantOmicron COVID Care : 7 gadgets à garder à portée de main pour assainir les surfaces et surveiller l’oxygène