Accueil Dernières minutes L'International López Obrador exhorte les législateurs républicains américains à prouver qu’il a des...

López Obrador exhorte les législateurs républicains américains à prouver qu’il a des liens avec le trafic de drogue

0

Paris, Jun. 8 (Cinktank.com) –

Le président mexicain Andrés Manuel López Obrador a exhorté les sénateurs républicains américains Marco Rubio et Ted Cruz à prouver leurs accusations concernant les liens du président avec le trafic de drogue.

Le chef de l’État mexicain a souligné, lors de sa conférence de presse quotidienne, qu’il dispose toutefois de preuves que le sénateur Cruz a reçu de l’argent de la National Rifle Association, selon le quotidien mexicain « El Universal ».

« Je lui demande de présenter les preuves de ce qu’il dit parce que j’ai la preuve qu’il a reçu de l’argent de ceux qui sont en faveur de la fabrication d’armes aux États-Unis et qu’il n’y a pas d’interdiction de la vente d’armes », a déclaré Lopez Obrador à propos de Cruz.

Dans la foulée, M. Rubio a reproché au président mexicain d’avoir des « mots durs » pour des dirigeants démocratiquement élus alors qu’il fait « l’éloge » d’un « dictateur au Nicaragua, d’un trafiquant de drogue au Venezuela et d’une tyrannie marxiste à Cuba ».


Le président cubain critique l' »ambition excessive de l’empire » des États-Unis après leur exclusion du sommet.

Cet échange de déclarations remonte au début de la semaine, lorsque M. Rubio a accusé le président López Obrador de faire « l’apologie de la tyrannie » après que le président mexicain eut annoncé sa non-participation au Sommet des Amériques, organisé à cette occasion par les États-Unis et dont Cuba, le Nicaragua et le Venezuela ont été exclus.

Lire aussi:   Décès d'un Américain qui s'était rendu en Ukraine pour lutter contre la Russie, selon sa famille

« Je suis heureux de voir que le président mexicain, qui a livré des sections de son pays aux cartels de la drogue et qui fait l’apologie de la tyrannie à Cuba, d’un dictateur meurtrier au Nicaragua et d’un trafiquant de drogue au Venezuela, ne sera pas aux États-Unis cette semaine », a déclaré Rubio sur ses réseaux sociaux.

Article précédentDes étudiants et des membres des familles des victimes de la fusillade d’Uvalde racontent leur expérience devant le Congrès américain
Article suivantBiden déclare que les électeurs veulent une position « dure » sur la criminalité après les primaires des États.