Accueil Dernières minutes L'International L’ONU se dit préoccupée par la sécurité dans le nord-est de la...

L’ONU se dit préoccupée par la sécurité dans le nord-est de la Syrie et appelle à des « discussions diplomatiques sérieuses ».

0

Paris :, 27 janv. (Cinktank.com) –

Les Nations unies se disent « très préoccupées » par la sécurité des civils dans le nord-est de la Syrie et appellent à des « discussions diplomatiques sérieuses » et à l' »unité » pour combattre la menace des groupes terroristes, alors que la prison de Hasaka est assiégée.

« J’appelle à nouveau à des discussions diplomatiques sérieuses sur une série de mesures susceptibles d’influer sur la dynamique du conflit, d’instaurer une certaine confiance entre les Syriens et les parties prenantes internationales, et d’avancer pas à pas », a déclaré l’envoyé spécial des Nations unies pour la Syrie, Geir Pedersen, au Conseil de sécurité.

Il a notamment expliqué qu’il avait convoqué des hauts fonctionnaires des principales parties prenantes à des consultations bilatérales à Genève : « Bien sûr, le gouvernement syrien et le Haut Comité des négociations syriennes sont invités et j’espère pouvoir les engager plus avant prochainement. »

Il a également souligné qu’il a eu des entretiens bilatéraux avec différents acteurs et « poursuivra les consultations avec d’autres interlocuteurs au cours de la période à venir », selon un communiqué de l’organisation internationale.

En ce sens, il a averti que les mesures prises doivent être « mutuelles, réalistes, précises et vérifiables » afin de parvenir à une solution au conflit, qui se trouve dans une « impasse stratégique », car le pays « reste divisé » de facto et la société est profondément « fracturée ».

Lire aussi:   Le Portugal lève le confinement obligatoire pour les contacts à risque et le passeport sanitaire

« Il est clair qu’aucun acteur ou groupe d’acteurs ne peut déterminer la trajectoire ou l’issue de ce conflit. En effet, une solution militaire reste une illusion », a-t-il déclaré, réaffirmant que la voie à suivre est de « s’unir pour combattre la menace des groupes terroristes illégaux au niveau international ».

M. Pedersen a expliqué au Conseil de sécurité de l’ONU que, bien que le soulèvement dans la prison de Ghueiran, contrôlée par les Kurdes, ait été réprimé — faisant plus de 200 morts — l’incident rappelle les « terribles évasions de prisons qui ont alimenté la montée initiale de l’État islamique en 2014 et 2015 ».

« Ces dernières heures, les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont repris le contrôle, et tous les combattants de l’État islamique, ou presque, semblent s’être rendus. Cependant, la situation continue d’évoluer. Nous sommes toujours très préoccupés par la sécurité des civils », a-t-il souligné.

L’envoyé spécial des Nations unies pour la Syrie a rappelé qu’au moins 14 millions de civils ont besoin d’une aide humanitaire et que plus de 13 millions sont toujours déplacés : « Beaucoup sont maintenant confrontés à des conditions hivernales glaciales (dans les camps). Des dizaines de milliers de personnes sont détenues, enlevées ou portées disparues ».

Lire aussi:   YouTube ferme les chaînes des autorités de Donetsk et Lougansk

M. Pedersen a également évoqué les dernières frappes aériennes dans la province d’Idlib – tenue par plusieurs groupes armés, dont Hayat Tahrir al Sham (HTS) – qui ont tué au moins 13 civils et endommagé des infrastructures civiles.

À ces événements s’ajoutent des attaques continues de missiles sur le port de la ville côtière de Lattaquié, dans l’ouest de la Syrie, dont la dernière a été attribuée à l’armée israélienne, ainsi que des violences dans le sud du pays et une insécurité généralisée due au trafic de drogue.

« Je peux vous promettre que je ne ménagerai aucun effort pour engager le gouvernement syrien et l’opposition, ainsi que tous les secteurs de la société syrienne, hommes et femmes, et toutes les parties prenantes internationales, dans l’accomplissement de mon mandat au sein du Conseil de sécurité », a-t-il déclaré.

Article précédentCOVID-19 : Le champignon noir fera-t-il son retour au milieu de la troisième vague ?
Article suivantTesla fait officiellement son entrée sur le marché turc, mais pas encore sur le marché indien.