Accueil Dernières minutes L'International L’ONU porte à 136 le nombre de civils tués en Ukraine, dont...

L’ONU porte à 136 le nombre de civils tués en Ukraine, dont 13 enfants

0

Réfugiés dans une station de métro de Kharkov


Réfugiés dans une station de métro de Kharkov – -/Ukrinform/dpa

Vivre | Crise en Ukraine

Paris :, le 1er mars. (EUROPE PRESS) –

L’ONU a confirmé jusqu’à ce mardi la mort d’au moins 136 civils en Ukraine, dont 13 enfants, dans le cadre d’un conflit dont l’ampleur exacte sur la population est encore inconnue, dans la mesure où l’ONU elle-même a reconnu que l’équilibre des victimes est « beaucoup plus élevé » qu’il ne peut le vérifier.

Le Haut-commissariat de l’ONU aux droits de l’homme, chargé de compiler ce bilan indépendant, a également fait état mardi de 400 civils blessés, dont 26 enfants, et a appelé à la cessation « immédiate » des hostilités pour éviter une nouvelle escalade du conflit.

« La plupart de ces victimes sont dues à l’utilisation d’armes explosives à fort pouvoir d’impact », a indiqué la porte-parole du Haut-commissariat, Liz Throssell, évoquant des obus d’artillerie lourde, des lance-roquettes ou des frappes aériennes. Ce type d’action, a-t-il ajouté, comporte « des risques très élevés », dans la mesure où ils peuvent avoir un impact « aveugle et disproportionné » sur les civils.

Lire aussi:   M. Lavrov discute de la montée des tensions en Ukraine avec son homologue iranien

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a également averti dans son dernier rapport que les dommages causés à la population et aux infrastructures civiles « continuent d’augmenter » et s’est dit préoccupé par l’impact que le conflit a sur les citoyens, non seulement directement mais aussi par la paralysie des services et fournitures de base.

Dans l’est de l’Ukraine, selon OCHA, la population est déjà « au bord d’une catastrophe humanitaire ».

Article précédentDeux footballeurs ukrainiens meurent pendant l’invasion russe
Article suivantOnze personnes sont tuées dans l’incendie d’un centre commercial à Damas, la capitale syrienne.