Accueil Dernières minutes L’Italie rate une nouvelle fois la Coupe du monde, Bale qualifie le...

L’Italie rate une nouvelle fois la Coupe du monde, Bale qualifie le Pays de Galles, le Portugal poursuit son chemin

0

MADRID, 24 Mar. (Cinktank.com) –

L’équipe nationale italienne de football a subi le plus gros choc des qualifications européennes pour la Coupe du monde 2022 au Qatar, jeudi, en étant éliminée par la Macédoine du Nord (0-1) lors d’un match disputé au stade Renzo Barbera de Palerme, tandis que le Portugal et le Pays de Galles poursuivront en barrages après avoir éliminé respectivement la Turquie et l’Autriche.

L’équipe de Roberto Mancini, qui n’a pas réussi à se qualifier pour la phase de groupes, s’est accrochée aux play-offs en étant persuadée de pouvoir résoudre le problème à domicile. Cependant, au premier obstacle et contre un adversaire théoriquement inférieur, ils ont dit adieu à un billet pour la Coupe du monde pour la deuxième fois consécutive. L’Italie devra attendre – au moins – 12 ans pour participer à nouveau au plus grand événement du football.

Aleksandar Trajkovski a été responsable de l’élimination des Azzurri, en marquant un superbe but depuis l’extérieur de la surface à la 92e minute du match, avec un tir qui a touché la base du poteau. Ce but ne laisse aucune marge de manœuvre à l’équipe italienne, qui tente de forcer la prolongation sans succès.

Il en a été de même pendant le temps réglementaire, l’Italie n’a pas réussi à battre le gardien de l’Eclair, Stole Dimitrievski, tout au long de la partie, malgré des occasions nettes de Giacomo Raspadori et Alessandro Florenzi, entre autres. Mais l’hécatombe s’est confirmée et l’Italie a dit « ciao, ciao » à une autre Coupe du monde, cette fois en tant que championne d’Europe en titre.

Leur adversaire en finale de cette phase vers le Qatar sera le Portugal, qui n’a pas failli devant son public malgré la frayeur finale de la Turquie (3-1). L’équipe de Fernando Santos a maîtrisé le match dès le début avec une avalanche de tirs, dont plusieurs de Cristiano Ronaldo, qui en a manqué un très net au cœur de la surface.

Lire aussi:   Test du Dyson V12 Laser Detect Slim : voici ce que l'on ressent en utilisant un aspirateur intelligent d'une valeur de 58 990 Rs.

Il a fallu à peine un quart d’heure pour que l’équipe « tuga » prenne l’avantage, Otávio portant le score à 1-0 après avoir profité d’un rebond sur un tir de Diogo Jota. Les visiteurs ont riposté avec acharnement, mais se sont retrouvés face au deuxième but du joueur de Liverpool à trois minutes de la mi-temps. C’était trop dur à supporter pour les Turcs.

L’équipe de Stefan Kuntz n’a pas baissé les bras et a continué à tenter sa chance avec des tirs de Cengiz Under et Hakan Calhanoglu, mais ce n’est qu’à la 83e minute qu’elle a pu réduire le score. Le coup de pied de Jose Fonte sur Enes Unal a été accordé un penalty grâce à la VAR. L’attaquant de Getafe a été clair dès le début et a demandé à ses coéquipiers de botter le ballon pour contrôler le jeu.

L’arbitre accorde un penalty mais Burak Yilmaz le tire à côté, juste au-dessus de la barre transversale. La Turquie s’est effondrée, a laissé filer la prolongation et le Portugal a scellé son billet avec un score final de 3-1 grâce à Matheus Luiz du Sporting à la 94e minute. Les Portugais affronteront la Macédoine en finale au Do Dragao mardi prochain à partir de 20h45.

Lire aussi:   Le financement de l'"Espai Barça" a été approuvé par 87,8 % des voix.

BALE MÈNE LE PAYS DE GALLES AVEC UN DOUBLÉ

Le Pays de Galles, quant à lui, s’est également qualifié pour la finale des éliminatoires après avoir battu l’Autriche 2-1 dans un duel au Real Madrid mettant en vedette Gareth Bale et David Alaba, un pour chaque équipe. L’homme de Cardiff a revendiqué la vedette avec une performance exceptionnelle malgré son inactivité dans la capitale espagnole. Il a marqué les deux buts.

Le premier était une œuvre d’art, un coup franc à l’entrée de la surface qui finissait dans la lucarne avant la demi-heure de jeu, et le second – cinq minutes après la pause – était un centre du gauche après une grande manœuvre dans la surface. Le madridista était exceptionnel.

L’Autriche a semé la peur chez les supporters gallois avec le but de Marcel Sabitzer (2-1). Le joueur du Bayern avait mis de l’huile sur le feu à la 64e minute, mais le Pays de Galles a condensé son avance et a finalement scellé son passage. Ils affronteront en finale le vainqueur du match Écosse-Ukraine, reporté jeudi en raison de la situation en Ukraine.

En revanche, la Suède a terminé la journée de jeudi par une victoire difficile contre la République tchèque (1-0) grâce à un but de Robin Quaison en prolongation, à la 110e minute, après un jeu du « txuri urdin » Aleksander Isak. Leur adversaire en finale sera la Pologne (20.45), qui s’est qualifiée sans jouer après l’élimination de la Russie.

Article précédentLe Nagorno-Karabakh affirme que cinq militaires azerbaïdjanais ont été tués dans des combats dans la région.
Article suivantIsraël accueillera un « sommet historique » avec les États-Unis, le Bahreïn, les Émirats arabes unis et le Maroc, dimanche et lundi.