Accueil Dernières minutes L'International L’Italie défend les restrictions de voyage imposées en raison de la variante...

L’Italie défend les restrictions de voyage imposées en raison de la variante omicron du coronavirus

0

ROME, 16 déc. (DPA / EP) –

Le ministre italien de la Santé, Roberto Speranza, a défendu ce jeudi les mesures de restriction des déplacements imposées à ceux qui souhaitent entrer dans le pays après la détection de la variante omicron du coronavirus.

« En ce moment, notre priorité ne peut être autre que de continuer à travailler pour assurer la sécurité du pays », a-t-il affirmé avant de préciser que la décision de prolonger l’état d’urgence et de restreindre les mouvements internationaux vise « précisément cela ».

Speranza a indiqué que l’idée du gouvernement est de limiter l’augmentation des infections et des admissions à l’hôpital en raison de nouvelles variantes du virus.

Ainsi, dès ce jeudi, toutes les personnes entrant en Italie en provenance d’autres pays de l’UE devront présenter un test négatif en plus du certificat de vaccination. De plus, les voyageurs qui n’ont pas été vaccinés devront subir une période de quarantaine.

Les PCR devront être effectuées dans un délai maximum de 48 heures avant d’entrer sur le sol italien, tandis que pour les tests d’antigènes, ce délai est de 24 heures.

Lire aussi:   Austin accueille le ministre suédois de la défense au Pentagone dans le cadre d'une éventuelle adhésion à l'OTAN

La mesure, annoncée il y a deux jours, a pris Bruxelles au dépourvu alors que la Commission européenne cherche à maintenir des mesures similaires pour tous les États membres face à la pandémie.

Article précédentAsensio, Rodrygo, Bale, Lunin et Davide Ancelotti, nouveaux cas positifs au Real Madrid
Article suivantIsraël impose une quarantaine aux voyageurs en provenance d’Espagne