Accueil Dernières minutes L'International L’Iran déclare que sa délégation restera à Vienne aussi longtemps que nécessaire...

L’Iran déclare que sa délégation restera à Vienne aussi longtemps que nécessaire pour parvenir à un accord nucléaire.

0

Paris :, 9 déc. (Cinktank.com) –

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hosein Amirabdolahian, a souligné que l’équipe de négociation resterait à Vienne aussi longtemps que nécessaire pour parvenir à un accord sur le rétablissement de l’accord nucléaire de 2015.

M. Amirabdolahian, qui a critiqué le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne pour leur position sur les négociations, a qualifié de « non constructive » ce qu’il a décrit comme une « campagne de propagande » avant les contacts.

Il a appelé les pays européens à étudier les projets présentés par les autorités iraniennes afin de parvenir à un accord et a souligné que Téhéran « n’a encore reçu aucune suggestion constructive » pour débloquer la situation, selon l’agence de presse iranienne IRNA.

De son côté, le ministère iranien des Affaires étrangères a publié une vidéo sur son compte Twitter dans laquelle il souligne que « la République islamique d’Iran s’engage à agir sérieusement pour parvenir à un accord bon et mutuellement acceptable ».

« L’accord doit garantir les droits et avantages de l’Iran dans le cadre de l’accord (de 2015) et mettre fin de manière vérifiable à la campagne inhumaine de ‘pression maximale' », a-t-il ajouté, en référence aux sanctions imposées par les États-Unis depuis 2018.

Lire aussi:   Les États-Unis libèrent un ressortissant algérien après presque 20 ans de détention à Guantanamo Bay

À cet égard, il a souligné que « si les États-Unis et les autres parties font preuve de suffisamment de sérieux et de bonne volonté, un accord est à portée de main ». Les contacts reprendront ce jeudi après avoir repris le 29 novembre.

L’Iran a annoncé le retrait de ses engagements sur plusieurs points de l’accord après que les États-Unis se sont retirés unilatéralement du pacte en 2018, bien que les responsables iraniens aient fait valoir que ces mesures peuvent être annulées si les États-Unis retirent les sanctions et reviennent à l’accord.

Des pourparlers pour que les États-Unis reviennent sur l’accord et que l’Iran recommence à respecter ses engagements sont en cours depuis des mois à Vienne, bien qu’ils aient été suspendus peu de temps avant que l’ultraconservateur Ebrahim Raisi ne prête serment comme nouveau président.

Article précédentLe Nigeria appelle la Russie à lutter contre le terrorisme
Article suivantOracle dépasse les estimations pour le deuxième trimestre grâce à la reprise des dépenses en TI