Accueil Dernières minutes L'International L’Iran affirme que le nouveau cycle de négociations à Vienne s’articulera autour...

L’Iran affirme que le nouveau cycle de négociations à Vienne s’articulera autour d’un « document mutuellement acceptable ».

0

Il insiste sur le fait qu’il s’agit d’un « document commun » et souligne que celui qui avait été présenté en juin 2020 a été écarté.

Paris :, 27 déc. (Cinktank.com) –

Le gouvernement iranien a assuré lundi que le nouveau cycle de discussions à Vienne sur une éventuelle réactivation de l’accord nucléaire de 2015 s’articulera autour d' »un document mutuellement acceptable », sans donner de détails sur son contenu.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hosein Amirabdolahian, a indiqué qu' »il y a un document mutuellement acceptable sur la table » qui découle des textes discutés les 1er et 15 décembre et qui traite « à la fois de la question nucléaire et des sanctions (américaines) ».

« A partir d’aujourd’hui, notre négociation commencera autour de ce document commun », a-t-il déclaré, avant de souligner que le document de juin 2020 a été écarté et d’ajouter que « les garanties et la vérification » seront abordées, selon l’agence de presse iranienne Tasnim.

À cet égard, M. Amirabdolahian a réaffirmé que la chose la plus importante pour l’Iran est que les pourparlers aboutissent à un accord afin que le pays puisse exporter du pétrole brut, recevoir des recettes en devises et bénéficier des avantages économiques prévus dans l’accord de 2015.

Lire aussi:   L'Allemagne dit qu'elle ne gardera pas ses troupes au Mali en cas de report des élections

Les discussions reprendront ce lundi à Vienne, comme l’a confirmé jeudi Enrique Mora, « numéro deux » du Haut représentant pour la politique étrangère de l’Union européenne, qui a appelé à « accélérer le rythme sur les questions clés en suspens et à aller de l’avant, en travaillant étroitement avec les États-Unis ».

Les remarques de M. Mora sont intervenues après que le chef de la délégation iranienne de négociation à Vienne, Ali Baqeri Kani, a fait état, le 17 décembre, de « bons progrès » lors des contacts et a souligné que les réunions reprendraient « après une pause de quelques jours ».

Les pourparlers visant à ramener les États-Unis dans l’accord et à faire en sorte que l’Iran respecte ses engagements ont été réactivés le 29 novembre à Vienne, après que les contacts aient été suspendus à la veille de l’élection présidentielle iranienne, remportée par l’ultraconservateur Ebrahim Raisi.

L’Iran a annoncé le retrait de ses engagements sur plusieurs points de l’accord après que les États-Unis se sont retirés unilatéralement du pacte en 2018, bien que les responsables iraniens aient fait valoir que ces mesures peuvent être annulées si les États-Unis retirent les sanctions et reviennent à l’accord.

Lire aussi:   Un tribunal militaire birman condamne à mort un militant et un ancien député du gouvernement déchu.
Article précédentUn tribunal birman reporte à janvier deux verdicts contre l’ancienne « dirigeante de facto » Aung San Suu Kyi.
Article suivantLa police britannique enquête sur une vidéo liée à un individu qui est entré dans le château de Windsor avec une arbalète