Accueil Dernières minutes L'International L’Irak confirme le retrait des troupes de la coalition dirigée par les...

L’Irak confirme le retrait des troupes de la coalition dirigée par les États-Unis pour combattre l’État islamique

0

Paris :, 31 déc. (Cinktank.com) –

Les autorités irakiennes ont confirmé vendredi le retrait des troupes de la coalition dirigée par les États-Unis pour affronter le groupe terroriste État islamique dans le pays et la suspension définitive des missions de combat.

« La mission de la coalition se limite désormais à fournir des conseils et un soutien par le biais d’un dialogue stratégique », a déclaré le gouvernement irakien sur son compte Twitter. Il précisait qu’il n’y aurait plus de troupes de combat étrangères en Irak.

Début 2021, les autorités irakiennes et américaines ont accepté de modifier le rôle joué par les forces de la coalition sur le territoire irakien.

Vendredi, la coalition a confirmé la fin des opérations et a précisé qu’elle ne fournirait que des conseils aux forces irakiennes et aux forces de sécurité de la région semi-autonome du Kurdistan irakien, les Peshmerga.

« Maintenant que nous avons terminé notre mission, nous sommes fiers de pouvoir aider et conseiller les forces irakiennes et les Peshmerga en tant qu’invités de l’Irak », a déclaré la coalition dans un message sur Twitter.

Lire aussi:   L'UE suspend la coopération avec la Russie et le Belarus sur les programmes financés par l'UE

La coalition avait confirmé quelques semaines auparavant qu’elle avait « achevé sa transition vers une mission non combattante avant la fin de l’année, comme convenu ». Les autorités irakiennes ont annoncé en décembre 2017 la défaite militaire de l’État islamique, bien que le groupe reste actif dans diverses régions du pays.

Les tensions entre l’Irak et la coalition se sont accrues après la mort, en janvier 2020, du général Qasem Soleimani, chef de la Force Quds des gardiens de la révolution iranienne, dans un attentat à la bombe perpétré par les États-Unis à Bagdad.

Suite à cela, le Parlement irakien a voté une motion exigeant le retrait des troupes internationales et le gouvernement a temporairement suspendu la coordination avec la coalition, bien qu’elle ait été reprise quelques semaines plus tard pour maintenir les opérations contre l’organisation terroriste.

Article précédentLes autorités italiennes autorisent « Sea Watch 3 » à débarquer plus de 400 migrants à Pozzallo
Article suivantLaporta : « Nous sommes en train de construire un nouveau Barça avec des jeunes passionnants de la Masia et d’autres qui viendront de l’extérieur ».