Accueil Dernières minutes Sport L’inhabituelle victoire de Matteo Berrettini au Queen’s, qui bat tous les records.

L’inhabituelle victoire de Matteo Berrettini au Queen’s, qui bat tous les records.

0

C’était le meilleur des retours pour Matteo Berrettini. L’Italien, de retour après une longue pause et une absence de trois mois du circuit, a remporté deux tournois en l’espace de quelques jours, triomphant d’abord à Stuttgart, puis au Queen’s.

Les chiffres du joueur de tennis romain sur le gazon sont évidents et son service devient une forteresse. Rien à faire pour ses rivaux et même le Serbe Filip Krajinovic, la révélation du tournoi, a dû céder à la force de l’Italien, qui s’est imposé en deux sets.

7-5;6-4, Berrettini ne concédant rien ou presque sur son service et terminant tout le tournoi sans jamais concéder de break. Un cas rare pour un joueur de tennis, mais dans la situation de Berrettini relativement surprenant.

Le service est l’arme la plus puissante de Matteo et une fois de plus il l’a prouvé. Berrettini est également le premier joueur de tennis de l’histoire à avoir terminé deux tournois, l’un sur herbe (non seulement celui-ci, mais aussi Stuttgart 2019) et l’autre sur terre battue (Gstaad 2018) en complétant tout le circuit sans jamais perdre son service.

Lire aussi:   Emma Raducanu : Barty est un grand joueur et a apporté beaucoup de variété au jeu.

Une rareté mais qui montre les chiffres du joueur de tennis italien. Une curiosité annoncée par le journaliste Giuseppe Pastore :

Les mots de Berrettini après la victoire

Après sa victoire au Queen’s, le tennisman italien est apparu radieux et a commenté son triomphe au tournoi de Londres : « Trop d’émotions.

La dernière chose à laquelle je m’attendais après ma blessure était de revenir et de gagner deux tournois d’affilée, dont un aussi prestigieux que celui-ci. Je ne veux pas pleurer, je n’arrive toujours pas à y croire. Le mérite revient principalement à mon équipe », a déclaré Berrettini, qui a ensuite raconté une anecdote sur son père, présent dans les tribunes pour soutenir Matteo.

« Avant la finale, mon père m’a demandé s’il devait venir me voir (rires). Quoi qu’il en soit, cela aurait été un beau souvenir », puis le tennisman a poursuivi : « Je suis arrivé à Stuttgart et je ne me sentais pas bien.

Je ne frappais pas comme je le voulais et j’ai dit à mon équipe que ça allait être difficile. Je suis italienne et je me plains toujours. Mais maintenant je ne peux pas me plaindre », a plaisanté Berrettini. Le Romain est l’un des rares à avoir remporté le tournoi de la Reine deux années de suite.

Lire aussi:   Jordan Spieth : "La Super League ? C'est une menace"

« Chaque fois que je me promène dans les allées, je me perds toujours, je vois les noms des champions et penser que mon nom sera écrit deux fois, cela me remplit de fierté. »

Article précédentRafael Nadal reste à 100% sans Roger Federer ou Novak Djokovic à proximité.
Article suivantRory McIlroy : Est-ce que je me souviendrai de la cinquième place que j’ai eue à Brookline ? Probablement pas