Accueil Dernières minutes L'International L’Indonésie inculpe huit étudiants papous pour trahison présumée en relation avec une...

L’Indonésie inculpe huit étudiants papous pour trahison présumée en relation avec une marche pro-indépendance.

0

Paris :, 3 déc. (Cinktank.com) –

La police indonésienne a inculpé vendredi huit étudiants papous pour trahison présumée en relation avec une manifestation organisée cette semaine dans la province de Papouasie pour célébrer ce que de nombreux résidents locaux considèrent comme le jour de leur propre indépendance.

Au cours de la marche, qui s’est déroulée mercredi et a vu les étudiants s’approcher du siège du gouvernement dans la capitale papoue, Jayapura, les participants ont brandi un drapeau symbolisant l’indépendance de la région.

La question de l’indépendance des Papous est une question controversée dans le pays, où le gouvernement a insisté sur la légitimité du plébiscite organisé sur la question dans le passé. La province a fait partie de l’Indonésie en 1969 après un référendum controversé organisé avec le soutien des Nations unies mais qui, selon les Papous, ne reflétait pas les véritables souhaits du peuple.

Amnesty International a demandé vendredi la libération anticipée des étudiants arrêtés pour avoir participé à une marche commémorant la fin de l’occupation coloniale néerlandaise de la région. L’organisation a déclaré dans un communiqué que « personne ne devrait être détenu simplement pour avoir exprimé pacifiquement ses opinions politiques ».

Pour la police, cependant, il s’agissait d’un acte qualifié d' »illégal » par les lois en vigueur dans le pays, tandis que les avocats ont indiqué qu’il y avait des « divergences » lorsqu’il s’agissait d’utiliser cette législation contre eux.

Lire aussi:   L'administration Biden met fin à la politique frontalière de Donald Trump

En juin 2020, la justice indonésienne a condamné sept Papous à des peines de prison.

La province de Papouasie, dont le territoire se trouve sur une île qui comprend également l’État indépendant de Papouasie-Nouvelle-Guinée, est la région la plus instable d’Indonésie en raison de ses fortes particularités tribales, ainsi que de l’insurrection séparatiste qui conteste l’annexion du territoire par Jakarta depuis les années 1960, à la suite d’un référendum controversé et litigieux.

Article précédentXavi : « Nous pensons à Dembélé comme à un personnage clé du projet ».
Article suivantMario Draghi demande à l’Europe « une perspective commune de long terme » pour faire face à la crise migratoire