Accueil Dernières minutes L’explosion épique du Real Madrid à Elche

L’explosion épique du Real Madrid à Elche

0

L’irruption épique du Real Madrid à Elche

L’équipe d’Ancelotti revient de dix points grâce à des buts d’Isco et de Hazard – en prolongation – pour atteindre les quarts de finale de la Coupe.

MADRID, 20 janv. (Cinktank.com) –

Le Real Madrid a vécu l’une des nuits épiques qui façonnent son histoire après être revenu de l’arrière pour battre Elche (1-2) jeudi en prolongation d’un match très équilibré, avec différentes alternatives, mais marqué par l’expulsion de Marcelo au début de la prolongation, un revers qui n’a pas empêché les Merengues de se qualifier pour les quarts de finale de la Copa del Rey.

Le piège était en vue après avoir remporté la Super Coupe d’Espagne. Un match nul et plusieurs changements dans le onze ont alimenté les espoirs d’une équipe d’Elche qui a pris les Blancos à contre-pied et a commencé à croire à une surprise. Ancelotti a effectué les changements et Hazard est entré en jeu alors que tout le monde le pointait du doigt.

Il était temps pour le Belge de se sentir important et de mener son équipe à la victoire, même si c’était en prolongation et après avoir été sur le banc jeudi au Martínez Valero. Un autre pour l’ancien joueur de Chelsea, qui a été le héros avec une finition talentueuse à cinq minutes de la fin de la prolongation. Le piège a été évité à temps.

L’équipe de Francisco, qui a dû suivre le match depuis son domicile sur COVID, a été la première à donner l’alerte avec un tir contre la barre transversale de Guido Carrillo. Une superbe occasion pour l’Argentin, qui a été le joueur le plus dangereux de l’équipe locale dans le premier acte. Une autre tête piquée a permis à Lunin de faire ses débuts devant le but, et il était au sommet de son art.

Lire aussi:   Voici comment supprimer votre compte Google de façon permanente

À l’approche de la mi-temps, Camavinga a tiré pour la première fois sur le Real Madrid, mais Werner n’a pas eu de problème. Madrid s’est réveillé avec Marcelo – l’un des meilleurs jeudi – mais a également souffert en contre s’il a trop négligé sa propre moitié de terrain. Rodrygo a eu l’occasion la plus nette avant le coup de sifflet de la mi-temps.

En deuxième mi-temps, avec moins de pression de la part de l’équipe d’Alicante, le Real Madrid a progressé en possession, en contrôle et en occasions, surtout en mettant en difficulté Elche, qui a dû accepter son rôle. Jovic, Marcelo et Casemiro, qui a contribué à donner de l’air au milieu de terrain, ont tenté avec malice le but d’Elche, mais sans succès.

Vinicius, qui ne s’est pas fatigué tout au long de la partie, a donné du fil à retordre au côté droit des locaux, qui n’ont sorti la tête de leur siège qu’en prolongation. C’est là que leur esprit a changé et qu’ils ont trouvé leur force dans les coups de pied arrêtés. Gumbau a failli surprendre Lunin avec un tir puissant depuis l’entrée de la boîte.

UN TEMPS SUPPLÉMENTAIRE SANS PAUSE

En prolongation, les choses ont mal tourné pour l’équipe d’Ancelotti, qui a été réduite à dix après que Marcelo ait reçu un carton rouge direct sur une contre-attaque. Sur le même jeu, un coup franc de Verdú, Elche trouvait le 1-0 et croyait éliminer les Blancos, toujours en difficulté en Copa del Rey.

La VAR n’a pas épargné Marcelo, qui a rejoint le vestiaire, mais le 13 fois champion d’Europe n’a pas perdu son sang-froid malgré la difficulté de la tâche. Le temps s’écoulait et c’est dans la seconde moitié de la prolongation que le Real Madrid a été réveillé. Le tir de Ceballos a été dévié par Isco et s’est avéré crucial pour l’égalisation.

Lire aussi:   Les travaux de modernisation de l'aéroport de Jabalpur seront achevés d'ici la fin 2022 : un fonctionnaire

Quand Elche prenait les penalties pour acquis, la gène du Real Madrid émergeait à nouveau, la nature compétitive qui apparaît dans leur idiosyncrasie et qui était culminée par Hazard – après une grande passe d’Alaba – dans un sensationnel un contre un qui rappelait la meilleure version du Belge. Un but qui a fait bondir le banc des Merengue et éteint les espoirs d’une équipe d’Elche qui peut se sentir très fière de sa participation à la Copa et qui a même laissé son âme dans la dernière action, un but refusé à Fidel pour hors-jeu.

FICHE TECHNIQUE.

–RÉSULTAT : ELCHE, 1 – REAL MADRID, 2 (0-0, à la mi-temps).

-L’ALIGNEMENT.

ELCHE : Werner ; Palacios, John (Verdú, min.87), González, Mojica ; Gumbau, Raúl Guti, Fidel Chaves, Josan (Tete Morente, min.65) ; Lucas Pérez (Pere Milla, min.79) et Carrillo.

REAL MADRID : Lunin ; Lucas Vázquez, Nacho, Alaba, Marcelo ; Camavinga (Casemiro, min.71), Kroos (Ceballos, min.91), Valverde (Modric, min.71) ; Rodrygo (Hazard, min.91), Vinicius (Mendy, min.117) et Jovic (Isco, min.79).

–GOALS :

1-0, min.103, Verdú.

1-1, min.108, Isco.

1-2, min.115, Hazard.

–REFEREE : Figueroa Vázquez (C. Andalouse). Cartons jaunes pour Kroos (min.79), Casemiro (min.86) et Alaba (min.94) pour le Real Madrid. Marcelo a été expulsé avec un carton rouge direct (min.102) et Pere Milla pour Elche pour un double jaune (min.86 et 120).

–STADIUM : Manuel Martínez Valero. 23 528 spectateurs.

–… DES OBSERVATIONS : Elche a offert au Real Madrid le « pasillo » en hommage à sa récente victoire en Supercoupe d’Espagne, mais le club a décliné la proposition « par respect pour la figure de Paco Gento », décédé mercredi dernier.

Article précédentBlinken et Lavrov concluent des entretiens « utiles et substantiels » sur l’Ukraine sans clarifier la menace militaire
Article suivantLa Pologne transfère son « soutien » à l’Ukraine face à la « menace » de la Russie et censure la « politique agressive » de Moscou