Accueil Dernières minutes L'International L’État islamique, le groupe terroriste le plus meurtrier dans le chaos afghan...

L’État islamique, le groupe terroriste le plus meurtrier dans le chaos afghan et son expansion au Sahel.

0

Le nombre d’attentats dans le monde augmente de 17 %, l’Occident étant de moins en moins dans la ligne de mire.

Paris :, Mar. 2. (Cinktank.com) –

Les attaques terroristes ont augmenté dans le monde en 2021, plus précisément de 17 %, selon l’indice mondial du terrorisme publié mercredi, qui place le groupe djihadiste État islamique comme le plus meurtrier, en grande partie en raison de son expansion au Sahel et de ses macro-attaques en Afghanistan en plein chaos.

Le rapport, produit par l’Institute for Economics and Peace, fait état de 5 226 attaques terroristes enregistrées en 2021, une tendance à la hausse qui contraste avec la baisse du nombre de décès : 7 142, soit une baisse de 1,2 %.

Deux tiers des pays du monde n’ont enregistré aucun incident, ce qui constitue le meilleur résultat depuis 2007, tandis que la situation s’aggrave en Afrique subsaharienne, notamment au Sahel. Cette région, théâtre d’un amalgame de conflits et avec la présence de multiples organisations, compte près de la moitié des décès dans le monde.

Lire aussi:   L'Italie envoie quatre autres combattants en Roumanie pour renforcer le déploiement de l'OTAN

Sans surprise, plus de 97 % des attaques recueillies par le rapport correspondent à des pays en conflit, à partir desquels des groupes comme l’État islamique, qui après avoir perdu le « califat » qu’il aspirait à établir en Syrie et en Irak, a étendu ses tentacules, notamment au Sahel.

Cette organisation est considérée comme la plus meurtrière au monde. Il est responsable de l’attentat ayant fait le plus de victimes, perpétré en août à proximité de l’aéroport de Kaboul, en plein processus d’évacuation internationale, et qui a fait quelque 170 morts.

C’est l’œuvre de la province de Khorasan de l’État islamique, l’une des multiples filiales d’un groupe qui, en février dernier, a été une nouvelle fois dissous à la suite d’une opération spéciale américaine en Syrie qui a tué le chef, Abu Ibrahim al Hashimi al Quraishi, héritier d’Abu Bakr al Baghdadi.

Par pays, l’Afghanistan reste en tête de cette liste noire du terrorisme, suivi par l’Irak, la Somalie, le Burkina Faso, la Syrie, le Nigeria, le Mali et le Niger. Dans ce dernier pays, le nombre de victimes du terrorisme est passé de 257 à 588 en un an seulement, une augmentation dépassée uniquement par la Birmanie, qui est passée de 24 à 521.

Lire aussi:   Maduro rapporte une "réunion secrète" avec la CIA récemment
Article précédentLes 27 examinent demain pour accorder une protection temporaire aux personnes déplacées d’Ukraine afin d’accélérer leur entrée dans l’UE
Article suivantLiverpool et Chelsea s’arrachent les quarts de finale de la FA Cup