Accueil Dernières minutes L’Espagne ajoute l’épique à la fête de Barcelone

L’Espagne ajoute l’épique à la fête de Barcelone

0

L’Espagne ajoute l’épique à la fête de Barcelone

Dani Olmo, à la dernière minute, donne la victoire à l’équipe nationale espagnole lors du match amical contre l’Albanie.

MADRID, 26 Mar. (Cinktank.com) –

L’équipe nationale espagnole a dû attendre la dernière minute pour battre l’Albanie (2-1) lors du match amical disputé ce samedi au stade RCDE, qui a été une véritable fête -avec une salle comble- grâce aux buts tardifs de Ferran Torres et Dani Olmo, ce dernier étant le grand vainqueur de la soirée à Cornellà.

L’équipe de Luis Enrique a eu quelques phases brillantes, a dominé avec son autorité habituelle mais n’a pas réussi à trouver la clé du but jusqu’aux dernières minutes du match. Leurs adversaires ont résisté – avec quelques frayeurs – aux trombes d’eau espagnoles et ont rêvé pendant cinq minutes d’arracher un match nul, qui aurait été le premier de l’histoire entre les deux équipes.

Les Espagnols et les Albanais se sont rencontrés à huit reprises, avec huit victoires pour la Roja, même si la rencontre de samedi a été plus disputée que prévu, d’autant que Ferran Torres aurait pu marquer bien plus tôt que Pedri, avec plusieurs tirs très faibles à la limite de la surface. C’était la carte de visite d’une équipe plus à l’aise dans la moitié adverse que dans la défense sans ballon.

Barcelone a apprécié l’équipe nationale comme rarement 18 ans plus tard dans une ambiance festive, avec des chants en faveur de « l’Espagne et de la Catalogne », ainsi qu’un soutien massif à l’entraîneur Luis Enrique, qui a vécu le match comme s’il ne s’agissait pas d’un amical en vue de la Coupe du monde de l’hiver prochain. Il voulait la victoire et il l’a eue.

Lire aussi:   Vous ne voulez pas être seul pendant les fêtes ? Voici des conseils pour trouver une date

L’Espagne n’a pas ralenti son rythme en seconde période et s’est montrée plus audacieuse avec deux occasions de Ferran Torres. Le premier était un coup de pied de bicyclette qui est passé au-dessus de la barre transversale et le second, une exquise talonnade qui a été sauvée par Berisha presque involontairement. Le gardien de but albanais est responsable de la persistance du score nul et vierge au tableau d’affichage.

Cependant, le gardien du Torino ne pouvait pas empêcher Ferran Torres – à nouveau le Culé – de porter le score à 1-0 après une excellente passe de Yéremi Pino. Le joueur de Villarreal, qui avait pris la place de Morata, a glissé un superbe ballon en profondeur et le flamboyant Barcelonais a centré avec classe au fond des filets, soulageant le banc et le public de Cornellà.

L’égalisation est intervenue suite à une confusion malencontreuse entre Pau Torres et David Raya, alors que le stade était plein à craquer et chantait pour les internationaux. Le défenseur central de Castellon a tenté de passer au gardien de Brentford – qui faisait ses débuts samedi – mais Uzuni est sorti de nulle part et le rebond est allé directement dans le but. Ce but a réduit Barcelone au silence pendant quelques instants.

Lire aussi:   Renforcez votre immunité contre le Covid-19 avec du Ber ou du Jujube dans votre alimentation

L’Espagne a tout fait pour rendre à la foule ce qu’elle avait reçu et a finalement trouvé sa récompense à la 90e minute après une course du pied gauche de Jordi Alba sur le flanc gauche qui a fini dans les bottes de Dani Olmo. Le joueur de Leipzig a mis le ballon dans la lucarne, imitant ainsi le parcours épique de la Géorgie en Coupe du monde. C’était un vainqueur bien mérité, et maintenant la fête du stade RCDE était terminée.

SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES.

–RÉSULTAT : ESPAGNE, 2 – ALBANIE, 1 (0-0, à la mi-temps).

-L’ALIGNEMENT.

ESPAGNE : Raya ; Carvajal (Azpilicueta, min.72), Eric García, Pau Torres, Marcos Alonso (Jordi Alba, min.64) ; Rodri, Pedri, Gavi (Dani Olmo, min.64) ; Sarabia (Soler, min.64), Ferran Torres et Morata (Yéremi Pino, min.72).

ALBANIE : Berisha ; Hysaj, Ismajli, Kumbulla, Djimsiti, Balliu (Roshi, min.84) ; Laci (Asllani, min.78), Gjasula (Ramadani, min.61) ; Keidi Bare, Cikalleshi (Uzuni, min.61) et Broja (Manaj, min.84).

–GOALS :

1-0, min.75, Ferran Torres.

1-1, min.85, Uzuni.

2-1, min.90, Dani Olmo.

–REFEREE : Trustin Farrugia Cann (MAL). Carton jaune pour Djimsiti (min.44) pour Albanie.

–STADIUM : Stade RCDE, Barcelone. Une maison complète.

Article précédentSelon M. Borrell, l’accord nucléaire avec l’Iran est « une question de jours ».
Article suivantDeux policiers et deux assaillants tués dans une attaque dans le nord d’Israël