Accueil Dernières minutes Les ventes de voitures particulières en Inde ont chuté de 10 %...

Les ventes de voitures particulières en Inde ont chuté de 10 % en janvier ; la pénurie de puces continue : FADA

0

Les ventes au détail de voitures particulières ont diminué de 10 % en glissement annuel en janvier 2022, car les entreprises ont continué à subir des pertes de production dans un contexte de pénurie de semi-conducteurs, a déclaré lundi l’organisme des concessionnaires automobiles FADA. Les ventes de véhicules de tourisme (VP) ont chuté à 2 58 329 unités le mois dernier, soit une baisse de 10,12 % par rapport aux 2 87 424 unités de janvier 2021.

« En dépit d’une bonne demande, les véhicules de tourisme continuent de faire les frais de la pénurie de semi-conducteurs, ce qui se traduit par l’absence d’un stock sain », a déclaré Vinkesh Gulati, président de la FADA, dans un communiqué. Les ventes de deux-roues ont diminué de 13,44 % le mois dernier, à 10 17 785 unités, contre 11 75 832 unités en janvier 2021.

M. Gulati a déclaré que la détresse rurale, associée à la hausse des prix et à la vague omicron, a entraîné une baisse des ventes dans ce segment. Les ventes de tracteurs ont atteint 55 421 unités le mois dernier, soit une baisse de 9,86 % par rapport aux 61 485 unités de janvier 2021.

Lire aussi:   Lancement en Inde des oreillettes LG Tone Free FP avec étui anti-UV et batterie de 24 heures : prix et spécifications

Les ventes de véhicules commerciaux ont toutefois connu une croissance de 20,52 % le mois dernier, avec 67 763 unités, contre 56 227 unités le mois précédent. « Avec la reprise de l’économie, le segment des véhicules commerciaux continue d’afficher une croissance d’une année sur l’autre, notamment dans la catégorie des VHC. Avec l’augmentation des dépenses d’infrastructure par le gouvernement central et les gouvernements des États, le segment CV global reste sur sa lancée », a noté Gulati.

Les ventes au détail de véhicules à trois roues ont également augmenté de 29,8 % pour atteindre 40 449 unités en janvier 2022, contre 31 162 unités l’année précédente. Le mois dernier, les ventes totales toutes catégories confondues ont diminué de 10,69 %, passant de 16 12 130 unités en janvier 2021 à 14 39 747 unités.

Gulati a noté qu’avec l’affaiblissement de la vague Omicron, les ventes au détail vont lentement devenir positives. « La pénurie de semi-conducteurs montre également quelques signes d’apaisement, car de nombreux équipementiers photovoltaïques assurent une meilleure répartition. Nous nous attendons donc à ce que la disponibilité des véhicules s’améliore encore », a-t-il noté.

Lire aussi:   Le masquage des enfants au début de la pandémie est associé à une réduction des problèmes de covid-19 : étude

M. Gulati a déclaré qu’avec le budget de l’Union qui met l’accent sur le développement de 25 000 km de nouvelles autoroutes, les dépenses d’infrastructure seront accrues, ce qui augmentera les ventes de véhicules commerciaux.  » L’Inde rurale a généralement été un moteur essentiel pour le segment des deux-roues et des véhicules de tourisme d’entrée de gamme. Avec le plan du gouvernement pour le paiement direct de 2,3 lakh crore comme MSP aux agriculteurs, cela peut fonctionner comme un stimulant pour les ventes de deux roues, de tracteurs et de PV d’entrée de gamme », a-t-il ajouté.

La saison des mariages à venir déclenchera également une certaine relance de la demande pour le segment des deux roues, a noté M. Gulati. « Globalement, l’AAD modifie ses perspectives de ‘neutre négatif’ à ‘neutre’ pour les deux prochains mois », a-t-il déclaré.

Regardez aussi :

La Fédération des associations de concessionnaires automobiles (FADA) a déclaré avoir recueilli des données auprès de 1 386 des 1 597 RTO du pays.

Lisez toutes les dernières nouvelles, les nouvelles de dernière minute et les nouvelles sur le coronavirus ici.

Article précédentApex Legends est maintenant disponible sur Android dans certaines régions.
Article suivantLa Russie considère l’inquiétude de la Colombie concernant l’ingérence présumée de la Russie à la frontière comme une « attaque de panique »