Accueil Dernières minutes L'International Les troupes de maintien de la paix dirigées par la Russie commencent...

Les troupes de maintien de la paix dirigées par la Russie commencent à se retirer du Kazakhstan

0

Paris :, 13 (EUROPE PRESSE)

Le retrait des troupes du contingent de paix de l’Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) déployées au Kazakhstan a commencé ce jeudi après que le président, Kasim Jomart Yokayev, a annoncé que « l’opération anti-terroriste » s’est achevée en 14 de les 17 régions du pays.

Le président a souligné que le contingent de la paix a joué un « grand rôle » dans la stabilisation de la situation au Kazakhstan, qui est plongé dans une vague de protestations depuis le 2 janvier dernier à la suite de la hausse des prix du gaz smoothie.

Désormais, les 2 000 soldats dirigés par la Russie et également en provenance de pays tels que l’Arménie, la Biélorussie, le Kirghizistan et le Tadjikistan – tous membres de l’OTSC – vont progressivement quitter le pays, dans lequel ils se sont rendus le 6 janvier à la demande de Tokaïev, qui Il a soutenu que la présence des troupes a eu « un effet » en « repoussant l’agression des terroristes et des criminels ».

Lire aussi:   L'ONU met en garde contre les violations des droits de l'homme au Vietnam à l'encontre de militants condamnés pour avoir diffusé de la propagande

On s’attend à ce que les premiers à se retirer soient les troupes russes, suivies des troupes envoyées par l’Arménie, la Biélorussie et le Tadjikistan, qui seront pleinement rentrés dans leur pays d’origine d’ici le 19 janvier, selon les informations de l’agence de presse Sputnik. .

Le président kazakh a rencontré le secrétaire général de l’organisation, Stanislav Zas, à qui il a exprimé sa gratitude. Par la suite, les troupes ont commencé à quitter les installations kazakhes pour les laisser aux mains des forces de sécurité nationale.

De son côté, le ministère russe de la Défense a indiqué dans un communiqué que, « selon le plan, les troupes ont commencé à se retirer », comme le rapporte l’agence de presse TASS.

En outre, le président russe, Vladimir Poutine, a souligné que les troupes avaient « terminé leur mission » avec succès et qu' »il était temps de rentrer chez elles ». Le président a félicité le ministre de la Défense, Sergueï Choïgou, et a précisé qu’il espère que « l’idée d’utiliser les forces armées du pays sera étudiée » et que « les ajustements nécessaires » seront apportés.

Lire aussi:   Le premier contingent militaire américain destiné à renforcer les positions de l'OTAN débarque en Pologne

Les autorités kazakhes ont décrété l’état d’urgence jusqu’au 19 janvier et un couvre-feu pour faire face à la crise actuelle dans le pays. Le 7 janvier, le président du pays, Kasim Jomart Tokaïev, a ordonné aux forces de sécurité de « tirer pour tuer » les « terroristes » impliqués dans les manifestations.

Les manifestations ont entraîné la mort de plus de 160 personnes, la plupart à Almaty, et des milliers de détenus. Tokaïev a reconnu lundi que les incidents représentaient « la plus grande crise des 30 années d’indépendance ».

Article précédentBorja Mayoral et Gonzalo Villar arrivent en prêt à Getafe
Article suivantPrès de dix membres présumés de l’État islamique tués dans des bombardements russes en Syrie