Accueil Dernières minutes L'International Les travailleurs d’Apple approuvent leur premier syndicat aux États-Unis

Les travailleurs d’Apple approuvent leur premier syndicat aux États-Unis

0

Paris, 19 jun. (Cinktank.com) –

Les travailleurs d’un atelier Apple à Baltimore, dans le nord-est des États-Unis, ont approuvé la création du premier syndicat de l’entreprise dans le pays nord-américain.

Selon un décompte des votes effectué par le National Labor Relations Board of States des États-Unis, sur les 110 employés que compte le magasin, 65 personnes ont voté pour et 33 contre. Le magasin de Baltimore devient le premier des plus de 270 magasins de l’entreprise dans le pays à se syndiquer.

Ce vote marque la syndicalisation des travailleurs du magasin au sein de la Coalition of Organised Retail Employees of Apple (CORE), qui fait partie de l’Association internationale des machinistes et des travailleurs de l’aérospatiale (IAM), un syndicat industriel représentant plus de 300 000 employés.

« J’applaudis le courage dont ont fait preuve les membres de CORE dans le magasin Apple de Towson pour obtenir cette victoire historique », a célébré Robert Martinez Jr, président de l’IAM International, dans un communiqué.

« Ils ont fait un grand sacrifice pour des milliers d’employés d’Apple à travers le pays qui avaient tous les yeux rivés sur cette élection. Je demande au PDG d’Apple, Tim Cook, de respecter les résultats des élections et d’accélérer la mise en place d’un premier contrat (…). Cette victoire montre la demande croissante de syndicats dans les ateliers Apple et dans différentes industries à travers le pays », a ajouté le président de l’association.

Lire aussi:   Le président du Parti démocratique au pouvoir est attaqué avec un marteau lors d'un meeting de campagne en Corée du Sud.

L’opposition vénézuélienne « travaille en étroite collaboration » avec les États-Unis pour relancer le dialogue avec le gouvernement Maduro.

« ACCÈS À DES DROITS QUE NOUS N’AVONS PAS »

CORE et IAM ont approché Tim Cook en mai de cette année dans une lettre informant le PDG du géant de la technologie de l’intention d’organiser le syndicat en raison du « large soutien de la majorité des travailleurs ». Les employés ont expliqué que « cette décision de former un syndicat concerne l’accès à des droits que nous n’avons pas actuellement ».

« Nous vous demandons de reconnaître volontairement le syndicat afin que nous puissions commencer à travailler ensemble sur un pied d’égalité dans un esprit de coopération et de collaboration », ont demandé les travailleurs dans la lettre.

Article précédentScottie Scheffler : J’ai l’impression d’être une personne peu connue.
Article suivantLa Fédération internationale de natation oppose son veto aux nageurs transgenres dans la catégorie féminine