Accueil Dernières minutes L'International Les talibans ordonnent la décapitation de mannequins dans des magasins du nord-ouest...

Les talibans ordonnent la décapitation de mannequins dans des magasins du nord-ouest de l’Afghanistan.

0

Paris :, 4 janv. (Cinktank.com) –

Les autorités installées par les talibans dans la province afghane de Herat (nord-ouest) ont ordonné la décapitation de mannequins dans les magasins, arguant qu’ils sont contraires à l’islam. Les figurines exposées ne pourront donc pas compter avec leur tête.

Ces dernières heures, plusieurs vidéos ont circulé sur les médias sociaux montrant des personnes coupant la tête de mannequins pour les utiliser dans des vitrines.

« Ce sont des idoles », a déclaré à l’agence de presse allemande Azizul Rahman, directeur provincial du ministère de la promotion de la vertu et de la prévention du vice, qui a remplacé le portefeuille des femmes après la restauration de l’Émirat islamique d’Afghanistan.

Il a déclaré que les mannequins « doivent être retirés », tandis que le président de la chambre de commerce de Herat, Abduluadud Fiazada, a souligné que les propriétaires de magasins avaient essayé d’expliquer aux talibans que ce n’était pas le cas, mais qu’ils n’y étaient pas parvenus.

En ce sens, Faizada a souligné que les commerçants « ont dépensé entre 80 et 120 dollars pour chaque mannequin » et a défendu le fait qu' »on peut les voir dans les magasins de tous les pays musulmans ».

Lire aussi:   Le Canada impose de nouvelles sanctions contre 160 membres du Sénat russe

Cette mesure intervient après que les autorités de la province de Balkh, dans le nord de l’Afghanistan, ont annoncé la fermeture de toutes les toilettes publiques pour les femmes, dans le cadre des restrictions imposées par les talibans aux droits des femmes afghanes depuis leur prise de pouvoir en août.

Depuis que les talibans ont pris le contrôle de l’Afghanistan à la mi-août, lorsqu’ils ont pris Kaboul d’assaut, ils ont mis en place une série de règles qui ont enterré les gains modestes mais importants que les femmes avaient pu réaliser au cours des années précédentes.

La semaine dernière, les autorités ont interdit aux femmes de faire de longs voyages seules et ont exigé qu’elles soient accompagnées d’un proche parent. De même, la diffusion de musique dans les voitures a été interdite, de même que la présence dans les voitures de femmes qui ne portent pas le hijab.

Les talibans ont mis en place un gouvernement marqué par l’absence de femmes et de représentants d’autres groupes politiques. Malgré cela, le vice-premier ministre afghan Abdulsalam Hanafi a souligné en octobre que le gouvernement « est inclusif », ajoutant que le groupe fondamentaliste a essayé d’inclure tous les groupes ethniques et secteurs sociaux dans les nouvelles autorités.

Lire aussi:   La France voit le sommet entre Biden et Poutine comme "possible", en attendant que le Kremlin se prononce
Article précédentLe navire ‘Louise Michel’ effectue la première opération de sauvetage en Méditerranée en 2022
Article suivantL’accusation de harcèlement sexuel « crédible » contre Cuomo est abandonnée faute de preuves