Accueil Dernières minutes L'International Les talibans demandent à leurs membres de ne pas accéder au contenu...

Les talibans demandent à leurs membres de ne pas accéder au contenu des téléphones portables des gens

0

invite les membres du ministère de la Propagation de la vertu et de la Prévention du vice à respecter la vie privée

Paris :, 7 janv. (Cinktank.com) –

Le ministère de la Propagation de la vertu et de la Prévention du vice, mis en place par les talibans après avoir pris le pouvoir en Afghanistan en août 2021, a ordonné à ses membres de ne pas accéder au contenu des téléphones portables des gens.

Bilal Karimi, porte-parole des autorités afghanes, a souligné que « toute personne qui harcèle les gens sera poursuivie en justice » et a appelé au respect de la vie privée des gens, selon l’agence de presse afghane Jaama Press.

Les habitants de la capitale afghane, Kaboul, ont applaudi cet ordre et fait remarquer que les forces talibanes harcèlent parfois la population la nuit. « Si l’Émirat islamique peut appliquer l’ordre, c’est un bon pas », a déclaré un résident cité par la même agence.

Les talibans ont été critiqués pour une série de mesures restrictives depuis leur arrivée au pouvoir, notamment pour l’exclusion des femmes et des membres des minorités.

Lire aussi:   Le bilan des morts civils s'alourdit aux postes de contrôle de sécurité des talibans en Afghanistan

Le ministère de la promotion de la vertu et de la prévention du vice, qui a remplacé le ministère des femmes après la restauration de l’Émirat islamique, a donné l’ordre de décapiter des mannequins ou d’interdire aux femmes l’accès aux toilettes publiques dans certaines provinces du pays.

La semaine dernière, les autorités ont interdit aux femmes de faire de longs voyages seules et leur ont imposé d’être accompagnées d’un proche parent. De même, la diffusion de musique dans les voitures a été interdite, de même que la présence dans les voitures de femmes qui ne portent pas le hijab.

Les talibans ont mis en place un gouvernement marqué par l’absence de femmes et de représentants d’autres groupes politiques. Malgré cela, le vice-premier ministre afghan Abdulsalam Hanafi a souligné en octobre que le gouvernement « est inclusif », ajoutant que le groupe fondamentaliste a essayé d’inclure tous les groupes ethniques et secteurs sociaux dans les nouvelles autorités.

Article précédentBoris Becker : Je pense que Novak Djokovic fait une grosse erreur en ne se faisant pas vacciner.
Article suivantBiden rejette la « nouvelle normalité » selon laquelle le COVID-19 « est là pour rester ».