Accueil Dernières minutes L'International Les talibans critiquent le silence international sur le gel des fonds afghans...

Les talibans critiquent le silence international sur le gel des fonds afghans par les États-Unis.

0

Ils reconnaissent que « les problèmes économiques augmentent chaque jour » et mettent en garde contre l’impact international possible de la crise.

Paris :, 15 déc. (Cinktank.com) –

Le vice-premier ministre afghan et cofondateur des talibans, le mollah Abdulghani Baradar, a critiqué le silence de la communauté internationale face au gel des fonds par les États-Unis, dans un contexte de dégradation de la situation humanitaire, qui a déclenché l’alarme internationale à l’approche de l’hiver.

« Les États-Unis sont mécontents de quitter l’Afghanistan. Il y a des gens qui sont ici, qui étaient des alliés des États-Unis et qui veulent créer des problèmes économiques », a-t-il déclaré, avant de demander si les fonds gelés « appartiennent à l’Afghanistan ou à (l’ancien président afghan Ashraf) Ghani », selon la chaîne de télévision afghane Tolo TV.

« Pourquoi le monde ne dit-il pas aux États-Unis que cet argent appartient au peuple afghan, et non aux membres du gouvernement ? » a demandé le mollah Baradar, qui a déclaré que « les problèmes économiques augmentent chaque jour » et a mis en garde contre l’impact international possible d’un effondrement de l’Afghanistan.

À cet égard, il a fait valoir que « lorsqu’un pays connaît des difficultés économiques, cela affecte non seulement ce pays, mais aussi les autres ». « Notre seule exigence est que les États-Unis fassent preuve du même comportement envers le peuple afghan qu’envers le reste du monde », après que Washington a défendu le gel de ces fonds après la prise du pouvoir par les talibans en août.

Lire aussi:   L'Allemagne engage une procédure contre le radiodiffuseur d'État russe RT pour ne pas avoir de licence de diffusion

Dans ce contexte, les pays donateurs ont décidé vendredi de transférer 280 millions de dollars (environ 247,5 millions d’euros) de fonds de reconstruction à l’Afghanistan avant la fin de l’année, les bénéficiaires étant le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) et le Programme alimentaire mondial (PAM), a annoncé la Banque mondiale.

Selon le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), 22,8 millions de personnes en Afghanistan, sur une population d’environ 39 à 40 millions, sont confrontées à la faim et à l’insécurité alimentaire, tandis que le PAM estime qu’au moins un million d’enfants souffrent de malnutrition aiguë.

Les autorités installées par les talibans en Afghanistan ont demandé en novembre, dans une lettre ouverte au Congrès américain, la levée des sanctions et le déblocage des fonds de la Banque centrale afin de faire face à la crise humanitaire dans le pays.

Toutefois, le représentant spécial des États-Unis pour l’Afghanistan, Thomas West, a rejeté samedi la dernière demande des talibans, affirmant que leur prise de contrôle du pays par la force les a privés de toute légitimité jusqu’à ce qu’ils démontrent leur capacité à entreprendre une transition démocratique.

Lire aussi:   Une panne de courant prive d'électricité plus de la moitié de Porto Rico
Article précédentLe gouvernement de Cuba dénonce un « double standard » du Parlement européen lors du débat sur la situation sur l’île
Article suivantL’affaire pénale new-yorkaise contre Huawei est encore loin du procès