Accueil Dernières minutes L'International Les présidents français et iranien ont eu un long entretien téléphonique sur...

Les présidents français et iranien ont eu un long entretien téléphonique sur les négociations nucléaires

0

Paris :, 19 févr. (Cinktank.com) –

Le président iranien Ebrahim Raisi a eu une conversation téléphonique de 90 minutes avec son homologue français Emmanuel Macron samedi, au cours de laquelle ils ont principalement discuté de l’état des négociations pour parvenir à un accord sur le programme nucléaire iranien.

M. Raisi a souligné que l’accord négocié entre l’Iran et les grandes puissances mondiales à Vienne « doit inclure la levée des sanctions, des garanties valables et la fin des revendications politiques », selon les médias iraniens.

Le dirigeant iranien a souligné que Téhéran a fait des « propositions constructives » dans les négociations et a étudié les propositions des autres parties « en tenant compte de l’intérêt du peuple iranien », malgré les « pressions politiques » visant à saper les chances de parvenir à un accord.

Il a également souligné la volonté de l’Iran de coopérer avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) dont les rapports « certifient la fausseté des accusations de certains pays » sur la nature militaire de son programme nucléaire.

M. Raisi a également rappelé le soutien de l’Iran à la lutte contre le terrorisme aux côtés de l’Irak et de la Syrie. « S’il n’y avait pas eu la bataille réussie de l’Iran contre le terrorisme, notamment celle du martyr Soleimani, l’État islamique serait aujourd’hui en Europe », a-t-il déclaré.

Lire aussi:   Le Pen critique la décision européenne d'envoyer des armes à l'Ukraine et prône l'épuisement des voies diplomatiques

Macron, pour sa part, a reconnu les « progrès » dans les négociations de Vienne et a exprimé son espoir qu’un accord soit conclu « le plus rapidement possible », étant donné qu’il y a une « nécessité impérative » de parvenir à ce pacte « pendant qu’il en est encore temps », selon l’Élysée.

« L’Iran doit saisir cette opportunité et prendre les décisions politiques qui préserveront l’accord de Vienne dans l’intérêt de l’Iran et de tous », a déclaré M. Paris. La semaine prochaine, il y aura de nouveaux contacts « pour avancer sur ce chemin ».

Les pourparlers en vue d’un retour des États-Unis à l’accord nucléaire de 2015 et d’un retour de l’Iran au respect de ses engagements ont été relancés le 29 novembre à Vienne et tout porte à croire qu’un accord est proche.

Article précédentL’Allemagne ordonne à ses citoyens ukrainiens de quitter le pays immédiatement
Article suivant5 fois où des célébrités de Bollywood nous ont donné les meilleurs conseils en matière de relations amoureuses