Accueil Dernières minutes Les passagers de SpiceJet marchent vers le terminal car le bus a...

Les passagers de SpiceJet marchent vers le terminal car le bus a été retardé, la DGAC lance un test

0

Les passagers du vol Hyderabad-Delhi de SpiceJet ont dû marcher sur le tarmac de l’aéroport de Delhi car le bus qui devait les transporter a été retardé de près de 45 minutes. Le régulateur de l’aviation, la Direction générale de l’aviation civile, a ouvert une enquête sur cette affaire qui s’est déroulée samedi soir.

La compagnie aérienne a toutefois déclaré que l’information selon laquelle les passagers du vol SpiceJet ont été contraints de se diriger à pied vers le terminal est fausse et est démentie. Elle a indiqué qu’il y avait eu un petit retard dans l’arrivée des autocars mais que tous les passagers les ont entourés du tarmac jusqu’à l’aérogare une fois arrivés. Malgré les demandes du personnel, certaines personnes avaient commencé à marcher vers le terminal.

« Il y a eu un bref retard dans l’arrivée des autocars pour transporter les passagers du tarmac à l’aérogare. Malgré les demandes répétées de notre personnel, quelques passagers ont commencé à se diriger vers le terminal. Ils avaient à peine parcouru quelques mètres que les autocars sont arrivés. Tous les passagers, y compris ceux qui avaient commencé à marcher, ont voyagé dans les autocars jusqu’à l’aérogare », a déclaré un porte-parole de Spicejet.

Lire aussi:   Marcelino : "La nuit spéciale est devenue magique et inoubliable".

Lire aussi : Air India va intégrer des avions gros-porteurs dans sa flotte

Les responsables ont déclaré que les passagers ne sont pas autorisés à marcher sur le tarmac de l’aéroport de Delhi, car il s’agit d’un risque pour la sécurité, et qu’il existe une voie délimitée sur le tarmac pour les véhicules uniquement.

SpiceJet exploite près de 50 % de ses vols suite aux ordres du régulateur de l’aviation. En juillet, la DGCA a imposé un embargo sur les vols de la compagnie aérienne pendant huit semaines, car ses avions étaient impliqués dans de multiples incidents de dysfonctionnement technique.

Les passagers du vol Hyderabad-Delhi de SpiceJet ont dû marcher sur le tarmac de l’aéroport de Delhi car le bus qui devait les transporter a été retardé de près de 45 minutes. Le régulateur de l’aviation, la Direction générale de l’aviation civile, a ouvert une enquête sur cette affaire qui s’est déroulée samedi soir.

La compagnie aérienne a toutefois déclaré que l’information selon laquelle les passagers du vol SpiceJet ont été contraints de se diriger à pied vers le terminal est fausse et est démentie. Elle a indiqué qu’il y avait eu un petit retard dans l’arrivée des autocars mais que tous les passagers les ont entourés du tarmac jusqu’à l’aérogare une fois arrivés. Malgré les demandes du personnel, certaines personnes avaient commencé à marcher vers le terminal.

Lire aussi:   Interdiction des vols internationaux : les vols réguliers à destination et en provenance de l'Inde sont suspendus jusqu'au 28 février.

« Il y a eu un bref retard dans l’arrivée des autocars pour transporter les passagers du tarmac à l’aérogare. Malgré les demandes répétées de notre personnel, quelques passagers ont commencé à se diriger vers le terminal. Ils avaient à peine parcouru quelques mètres que les autocars sont arrivés. Tous les passagers, y compris ceux qui avaient commencé à marcher, ont voyagé dans les autocars jusqu’à l’aérogare », a déclaré un porte-parole de Spicejet.

Les responsables ont déclaré que les passagers ne sont pas autorisés à marcher sur le tarmac de l’aéroport de Delhi, car il s’agit d’un risque pour la sécurité, et qu’il existe une voie délimitée sur le tarmac pour les véhicules uniquement.

SpiceJet exploite près de 50 % de ses vols suite aux ordres du régulateur de l’aviation. En juillet, la DGCA a imposé un embargo sur les vols de la compagnie aérienne pendant huit semaines, car ses avions étaient impliqués dans de multiples incidents de dysfonctionnement technique.

Lire l’article Dernières nouvelles et Dernières nouvelles ici

Article précédentMancini, une fois de plus, s’exprime sans platitude : « Bravo, c’est comme ça qu’on grandit ».
Article suivantRoger Federer fête son anniversaire sans classement pour la première fois depuis…