Accueil Dernières minutes L'International Les Nations unies mettent en garde contre la canicule actuelle, qui « est...

Les Nations unies mettent en garde contre la canicule actuelle, qui « est un signe avant-coureur de ce qui nous attend ».

0

Paris, 18 jun. (Cinktank.com) –

Les Nations unies ont averti vendredi que les conditions météorologiques en Europe causées par la vague de chaleur actuelle sont « un signe avant-coureur de choses à venir », et ont déclaré que les alertes à la sécheresse sont une « préoccupation » supplémentaire dans une grande partie de l’Europe occidentale.

« Bien que nous ne soyons qu’à la mi-juin, les températures dans certaines parties de l’Espagne et de la France sont, en moyenne, de 10 degrés Celsius supérieures à la moyenne pour cette période de l’année », a déclaré l’Organisation météorologique mondiale (OMM) dans un communiqué, ajoutant que la canicule a fait son chemin depuis l’Afrique.

L’ONU a noté que, « en raison du changement climatique, les vagues de chaleur commencent plus tôt et deviennent plus fréquentes et plus graves », et a déclaré que « ce dont nous sommes témoins aujourd’hui est un avant-goût de l’avenir ».

L’OMM souligne que ce pic de chaleur fait suite au « mois de mai le plus chaud et le plus sec jamais enregistré dans le pays » par l’agence météorologique française. Le Portugal, quant à lui, a enregistré son mois de mai le plus chaud depuis 1931, a appris l’agence des Nations unies.

« En Espagne, les températures ont dépassé 40 degrés Celsius dans certaines parties de l’intérieur du pays pendant plusieurs jours consécutifs cette semaine, et il a fait encore plus chaud dans la province de Tolède ces derniers jours », a détaillé l’OMM, qui a noté que, « pour aggraver la situation », les Espagnols ont dû supporter un nuage de poussière en provenance du Sahara, qui aurait aggravé « le stress environnemental et sanitaire ».

Lire aussi:   La Pologne approuve un projet de loi sur l'aide aux réfugiés ukrainiens

L’expert des droits de l’homme de l’ONU exhorte le Royaume-Uni à cesser d’expulser des demandeurs d’asile vers le Rwanda

D’autres pays traditionnellement plus frais, comme la Suisse, ont enregistré des températures « bien supérieures à 30 degrés Celsius », tandis que leur service météorologique aurait enregistré une différence allant jusqu’à six degrés Celsius entre les villes et la campagne.

Par ailleurs, l’ONU a exprimé son inquiétude concernant les alertes à la sécheresse pour une grande partie de l’Europe occidentale, l’OMM ne prévoyant pas de « précipitations significatives » sur le continent dans les prochains jours, au-delà des « orages isolés ».

« De vastes zones allant du sud-est de l’Europe centrale au nord-ouest de la mer Noire connaissent également la sécheresse », a indiqué l’OMM, ajoutant qu’une grande partie des États-Unis est confrontée à sa « deuxième ou troisième année consécutive de sécheresse ».

« Les deux plus grands réservoirs des États-Unis, le lac Mead et le lac Powell en Arizona, sont actuellement à leur niveau le plus bas depuis qu’ils ont été remplis : tous deux sont juste en dessous de 30 % de leur capacité », a déclaré l’agence des Nations unies.

Lire aussi:   Mattarella gracie un homme condamné à la prison à vie dans les années 70 pour sa participation à un attentat
Article précédentCe vélo Tesla inspiré du cybertruck et appelé Model M est tout droit sorti des films Tron
Article suivantFerrari fera en sorte que 60 % de sa gamme soit composée de voitures hybrides et entièrement électriques d’ici 2026