Accueil Dernières minutes L'International Les milices de l’est de l’Ukraine affirment que 10 personnes ont été...

Les milices de l’est de l’Ukraine affirment que 10 personnes ont été tuées dans des bombardements de l’armée ukrainienne.

0

Des soldats volontaires dans les rues de Kiev, le 28 février 2022, à Kiev, en Ukraine.

Des soldats volontaires dans les rues de Kiev, le 28 février 2022, à Kiev (Ukraine). – Diego Herrera – Europa Press

Live : Crise en Ukraine

Les milices de la région de Donbas, dans l’est de l’Ukraine, ont déclaré mercredi qu’une douzaine de personnes avaient été tuées au cours des dernières 24 heures dans des bombardements menés par l’armée ukrainienne.

Les rebelles de la république autoproclamée de Donetsk ont déclaré qu’au moins quatre personnes avaient été tuées et 30 blessées dans la région lors des dernières attaques.

« Les groupes armés ukrainiens ont tiré un total de 434 obus, lancé des attaques délibérées sur 33 ouvrages d’infrastructure civile et causé des dommages à 125 maisons résidentielles et 25 véhicules civils », ont-ils déclaré dans un communiqué.

Ils ont accusé les troupes ukrainiennes de violer le cessez-le-feu dans la zone des dizaines de fois, près d’une semaine après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une « opération militaire » sur le territoire ukrainien.

De leur côté, les représentants de la milice de Lougansk ont déclaré que six autres civils ont été tués lors des attaques, qui auraient endommagé une centaine de maisons.

Lire aussi:   Les principaux commandants militaires américains et russes se rencontrent pour la première fois depuis le début de la guerre en Ukraine.

Le Centre conjoint de contrôle et de coordination de Lougansk a accusé les forces ukrainiennes d’avoir mené plus de 600 attaques au cours des deux dernières semaines dans la région, selon les rapports de l’agence de presse Interfax.

« Il y a eu 636 attaques sur le territoire par la République d’Ukraine depuis le 17 février », indique-t-elle dans un document dans lequel elle accuse l’armée d’utiliser des armes lourdes, des lance-roquettes, des tirs d’artillerie et de mortier.

« Plus d’une quinzaine d’infrastructures civiles ont été endommagées, ainsi que 129 résidences », est-il précisé.

Plus tôt dans la journée de mercredi, le ministère russe de la Défense a fait état de nouvelles avancées des forces séparatistes dans la région. Le porte-parole du ministère, Igor Konashenkov, a déclaré que les forces « progressaient avec succès dans leur offensive avec l’aide des forces russes » et a souligné qu’elles avaient pris le contrôle de Starobelsk et de Svatove.

« Ils ont avancé d’environ 75 kilomètres depuis le début de l’opération », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse, précisant que les forces de Donetsk avaient pris le contrôle de Kalinovka, Libidinske, Pionerske, Karla Marksa, Mikolaivka et Osipenko. « Ils ont avancé d’environ 58 kilomètres », a-t-il ajouté.

Lire aussi:   Trois soldats de l'armée indonésienne tués par des rebelles séparatistes en Papouasie

Il a également précisé que les forces ukrainiennes « rentreront chez elles dès qu’elles se seront engagées par écrit à ne pas prendre part aux hostilités ».

On estime que 136 civils ont été tués en Ukraine depuis le début de l’invasion russe, tandis que 400 autres ont été blessés. Selon les chiffres de l’ONU, 677 000 personnes ont déjà fui vers les pays voisins pour trouver refuge.

Article précédentLa Russie et l’Ukraine soulignent que la deuxième journée de pourparlers pourrait avoir lieu ce mercredi
Article suivantStellantis vise à doubler son chiffre d’affaires d’ici 2030 et prévoit de lancer des véhicules électriques pour les SUV Jeep et les camionnettes RAM.