Accueil Dernières minutes L'International Les Huthis annoncent une trêve unilatérale de trois jours au Yémen

Les Huthis annoncent une trêve unilatérale de trois jours au Yémen

0

Paris :, 26 Mar. (Cinktank.com) –

Les milices Huthi ont annoncé samedi une trêve unilatérale avec la suspension de toutes les actions offensives et de toutes les actions militaires contre l’Arabie saoudite par air, mer et terre, comme les tirs de missiles et les attaques de drones.

Le président du Conseil politique suprême des Huthis, Mahdi al-Mashat, a annoncé la trêve à l’occasion du septième anniversaire du début de la guerre au Yémen et a exprimé l’espoir qu’elle soit un tremplin vers « un engagement final, ferme et durable » si Riyad s’engage à mettre fin à son intervention militaire au Yémen, rapporte l’agence de presse yéménite pro-rebelle Saba.

« La suspension des opérations offensives inclut le front de Marib et sur ce front nous soulevons à nouveau qu’il a été inclus dans l’initiative du leader de la révolution, Abdulmalik al Huthi, et que nous attendons une réponse positive car il s’agit d’une proposition réaliste et équitable », a soutenu Al Mashat.

Lire aussi:   Le rédacteur en chef d'un portail d'information au Cachemire arrêté en Inde en vertu de la loi antiterroriste

Al Mashat a également annoncé que les Huthis étaient disposés à libérer tous les prisonniers de guerre de la coalition, y compris le frère du président Hadi, tous les miliciens emprisonnés et tous les autres ressortissants détenus en échange de la libération de tous les prisonniers de guerre détenus par la coalition.

Il a demandé à la mission de l’ONU au Yémen de faciliter un échange d’accords pour réaliser cet échange de prisonniers, car la paix « est un objectif primordial ».

En particulier, Al Mashat a critiqué « le blocus, la détention de navires de carburant, la privation des droits humains et juridiques les plus fondamentaux du peuple yéménite, les condamnations contre notre droit à la défense et l’insistance à diaboliser notre position nationale (…) comme des actions inutiles contraires aux exigences de la paix et au principe de l’instauration de la confiance », a-t-il réitéré.

Vendredi, les Huthis ont lancé une douzaine d’attaques de missiles et de drones contre les installations de la compagnie pétrolière nationale saoudienne Aramco à l’intérieur de l’Arabie saoudite.

Lire aussi:   L'opposition britannique demande à Boris Johnson de démissionner pour "partygate"

La guerre au Yémen oppose le gouvernement internationalement reconnu, dirigé par le président Abdo Rabbu Mansur Hadi et soutenu par la coalition internationale dirigée par Riyad, aux Huthis soutenus par l’Iran. Le conflit s’est intensifié sur plusieurs fronts ces derniers mois, malgré les efforts de médiation internationaux, dans une guerre qui a provoqué ce qui est la plus grande crise humanitaire du monde.

Article précédentHantuchova : Emma Raducanu perd le respect de ses coéquipières
Article suivantBilly Horschel : « J’ai frappé des coups de grande qualité ».