Accueil Dernières minutes L'International Les États-Unis sanctionnent le tout premier échangeur de crypto-monnaies en raison de...

Les États-Unis sanctionnent le tout premier échangeur de crypto-monnaies en raison de ses liens avec la Corée du Nord.

0

Paris, 6 mai. (Cinktank.com) –

Le département du Trésor américain a annoncé vendredi pour la première fois des sanctions contre une société de mélange de crypto-monnaies, accusée en l’occurrence de servir à cacher des fonds liés au régime nord-coréen.

La firme en question, Blender, aurait servi à détourner 20,5 millions de dollars (près de 19 millions d’euros) du plus grand vol de cryptomonnaies enregistré à ce jour, perpétré en mars par un groupe de « hackers » liés à Pyongyang et évalué à 620 millions de dollars (environ 586 millions d’euros).

Le secrétaire adjoint du Trésor chargé du terrorisme et du renseignement financier, Brian E. Nelson, a défendu la liste noire de Blender, rappelant que « les mélangeurs de crypto-monnaies qui contribuent aux transactions illicites constituent une menace pour les intérêts de sécurité nationale des États-Unis ».

Pour sa part, le secrétaire d’État américain, Antony Blinken, a averti que le régime de Kim Jong Un recourt à ce type d’entreprise pour tenter de continuer à financer ses programmes d’armement, en échappant aux sanctions « énergiques » adoptées tant par Washington que par l’ONU.

Lire aussi:   Borrell nomme l'Espagnole Patricia Llombart ambassadrice de l'UE au Maroc

Le chef de la diplomatie américaine a souligné que l’administration de Joe Biden continuera à lutter contre les « cyberactivités illégales » de la Corée du Nord, tout en réaffirmant que la porte de la diplomatie et du dialogue entre Washington et Pyongyang reste ouverte.

Article précédentATP Madrid : Carlos Alcaraz bat Rafael Nadal et joue maintenant contre Djokovic.
Article suivantLewis Hamilton, le golf au défi du pilote