Accueil Dernières minutes L'International Les États-Unis sanctionnent deux hommes d’affaires et trois entreprises russes pour avoir...

Les États-Unis sanctionnent deux hommes d’affaires et trois entreprises russes pour avoir soutenu le programme de missiles de Pyongyang.

0

Paris :, Mar. 12. (Cinktank.com) –

L’Office of Foreign Assets Control (OFAC) du département du Trésor américain a sanctionné vendredi deux personnes et trois sociétés russes pour avoir « soutenu le développement continu » du programme de missiles de la Corée du Nord.

Le département du Trésor américain a indiqué dans un communiqué qu’il avait bloqué les actifs et les transactions de la société Apollon et de son directeur, Aleksandr Andreyevich Gayevoy, de Zeel et de son directeur, Aleksandr Aleksandrovich Chasovnikov, et de la société russe RK Briz.

« En conséquence de l’action d’aujourd’hui, tous les biens et intérêts dans les biens des personnes et entités situées aux États-Unis ou en possession ou sous le contrôle de personnes américaines doivent être bloqués et signalés à l’OFAC », a expliqué le Trésor américain dans un communiqué.

Ces sanctions interviennent après que la Corée du Nord a procédé à neuf essais de missiles balistiques dans la mer du Japon, suscitant l’inquiétude de ses voisins, la Corée du Sud et le Japon.

« Les tirs de missiles balistiques mis en scène par la Corée du Nord constituent une violation flagrante du droit international et une menace sérieuse pour la stabilité régionale, la paix et la sécurité internationales », a déclaré le secrétaire d’État américain Antony Blinken, qui a appelé à la diplomatie avec Pyongyang pour tenter de limiter « sa capacité à faire progresser ses programmes illégaux d’armes de destruction massive et de missiles balistiques ».

Lire aussi:   La coalition affirme avoir tué près de 200 Huthis présumés dans de nouveaux raids de bombardement dans la province de Marib au Yémen.

Le président américain Joe Biden s’est entretenu le 9 mars avec le vainqueur de l’élection présidentielle sud-coréenne, Yoon Suk Yeol, réaffirmant son engagement en faveur d’une « coordination étroite pour faire face aux menaces posées par les programmes nucléaire et de missiles de la Corée du Nord ».