Accueil Dernières minutes L'International Les États-Unis ne voient pas « durable » la proposition polonaise de céder des...

Les États-Unis ne voient pas « durable » la proposition polonaise de céder des avions de combat en les transférant à l’Allemagne

0

Un avion de combat polonais Mikojan MIG-29GT à Cracovie.


Un avion de chasse polonais Mikojan MIG-29GT à Cracovie.

Suivez en direct les dernières nouvelles sur la guerre en Ukraine

Paris, 9 Mar. (Cinktank.com) –

Le gouvernement des États-Unis a reconnu qu’il ne voyait pas… « durable » La proposition de la Pologne de transférer tous ses chasseurs MIG-29 en Allemagne afin de les mettre à la disposition des forces américaines pour qu’elles les utilisent, si nécessaire, dans le conflit en cours avec la Russie en Ukraine.

La décision de la Pologne se fait au détriment de l’OTAN, qui a exclu il y a une semaine d’envoyer des avions de combat en Ukraine afin d’éviter que l’Alliance ne devienne une partie au conflit, comme l’a déclaré son secrétaire général, Jens Stoltenberg.

Le porte-parole du ministère américain de la Défense, John Kirby, a déclaré que cette décision est « du gouvernement polonais » et que les États-Unis continueront à « consulter les alliés et les partenaires sur la poursuite de l’assistance à la sécurité en Ukraine. ».

Lire aussi:   Le représentant du Front Polisario auprès de l'ONU réitère sa position avant la réunion du Conseil de sécurité

« La proposition de la Pologne ne montre que quelques-unes des complexités que présente ce problème. La perspective de voir des avions de chasse « à la disposition des États-Unis » quitter une base américaine en Allemagne pour pénétrer dans l’espace aérien contesté par la Russie au sujet de l’Ukraine suscite de graves inquiétudes pour l’ensemble de l’alliance de l’OTAN. »a déclaré M. Kirby dans un communiqué.

« Nous continuerons à consulter la Pologne et nos autres alliés de l’OTAN sur cette question et sur les difficiles défis logistiques qu’elle présente, mais nous ne pensons pas que la proposition de la Pologne soit viable. »a-t-il ajouté.

Dans sa déclaration initiale, le ministère polonais des Affaires étrangères a déclaré que les combattants mettaient en place un cours de « immédiatement » à la base américaine de la ville allemande de Ramstein et, en retour, a demandé à Washington de mettre à disposition « avions utilisés avec les capacités opérationnelles correspondantes ».

« La Pologne est prête à établir immédiatement les conditions d’achat. » de ces avions de remplacement, qui seraient des chasseurs F16 américains, ont révélé des sources de l’OTAN à Europa Press. Le texte du ministère des Affaires étrangères encourage également les autres partenaires de l’OTAN à suivre l’exemple de la Pologne.

Lire aussi:   Le Hamas menace d'une "escalade" de la "résistance" contre les forces de sécurité israéliennes

Le vice-ministre polonais des affaires étrangères, Pawel Jablonski, a insisté dans une interview radiophonique mercredi sur le fait que toute décision sur cette question relève de l’OTAN dans son ensemble et a regretté qu’elle fasse l’objet d’un débat public, estimant qu’il serait préférable que « certaines questions » à traiter en privé.

Varsovie espère établir une coopération « aussi efficace que possible » avec ses partenaires et, par l’intermédiaire de M. Jablonski, a minimisé l’importance des désaccords, « complètement naturel ». Toutefois, il a clairement fait savoir que la Pologne ne pouvait pas être laissée seule si elle prenait certains risques, selon l’agence de presse PAP.

Article précédentLe président israélien arrive en Turquie pour sa première visite depuis 2007
Article suivantDe Jong : « Je me sens bien et je veux rester au Barça ».