Accueil Dernières minutes L'International Les États-Unis imposent des sanctions au magnat belge Alain Goetz pour « mouvement...

Les États-Unis imposent des sanctions au magnat belge Alain Goetz pour « mouvement illicite d’or » en RDC

0

Paris, 18 Mar. (Cinktank.com) –

Le département d’État américain a imposé jeudi des sanctions au magnat belge Alain Goetz pour « mouvement illicite d’or » dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), d’où il opérait et contrôlait le commerce grâce à un accord avec le groupe d’opposition armé dirigé par Laurent-Désiré Kabila.

Dans un communiqué, le porte-parole du ministère, Ned Price, a déclaré que ces actions « soulignent l’engagement des États-Unis à mettre fin au commerce illégal de minéraux en RDC, qui menace la paix, la sécurité et la stabilité dans la région des Grands Lacs ».

Ainsi, les Etats-Unis ont souligné que cette imposition de sanctions est due au fait que « Alain Goetz et ses sociétés font le commerce de l’or provenant de régions contrôlées par des groupes armés en conflit en RDC ». « Ces groupes armés et leurs commandants attaquent les civils et sont impliqués dans des atrocités, notamment des massacres ethniques, des viols et le recrutement forcé d’enfants », ajoute le rapport.

« Goetz, dont le réseau s’étend en Ouganda, aux Émirats arabes unis et en Belgique, a été condamné en 2020 en Belgique pour blanchiment d’argent et fraude en lien avec son commerce de l’or », souligne le communiqué.

Les États-Unis ont également assuré qu’ils continueraient à soutenir « les efforts » du gouvernement de la RDC pour « lutter contre la corruption, mettre fin à l’impunité, promouvoir la croissance économique et améliorer la paix et la sécurité ».

Lire aussi:   Les Gardiens de la révolution iraniens déclarent avoir lancé avec succès leur premier satellite à l'aide d'une fusée à propergol solide.

Comme l’a rapporté The Sentry en 2018, la société du magnat belge Alain Goetz aurait raffiné de l’or passé en contrebande depuis l’est de la RDC à l’African Gold Refinery (AGR) en Ouganda, d’où il était acheminé vers les marchés internationaux.

Le Sentry a noté que Goetz « n’est ni un nouveau ni un petit joueur » dans le commerce de l’or en RDC et dans la région, en fait, en 1994 il avait « un quasi-monopole ».

Goetz aurait conclu un accord dans les années 1990 avec le groupe d’opposition armé dirigé par Laurent-Désiré Kabila – ancien président et père de l’ancien président Joseph Kabila -, l’Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo-Zaïre (AFDL), afin de contrôler le commerce dans ses zones en échange d’une commission de 1,5 %.

L’Est de la RDC est une zone d’instabilité et de conflit depuis des décennies, marquée par des dizaines de groupes armés qui y opèrent, dont les Forces démocratiques alliées (ADF), responsables de dizaines d’attaques ces dernières années et considérées comme l’un des groupes les plus dangereux.

Lire aussi:   14 morts et 70 000 personnes déplacées par les inondations en Malaisie

Les milices ADF – originaires d’Ouganda et qui ont prêté allégeance au groupe djihadiste État islamique – sont à l’origine de l’exécution de plus de 1 200 civils en 2021, dans le cadre d’une recrudescence de leurs opérations dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

En effet, plusieurs groupes armés contrôlent certaines parties de l’est de la RDC, notamment les Forces Démocratiques pour la Libération du Rwanda (FDLR), composées principalement de miliciens hutus responsables du génocide de 1994 au Rwanda.

Article précédentImportance des horaires du petit-déjeuner et du dîner pour perdre du poids
Article suivantL’iPhone SE 2022 et l’iPad Air 2022 d’Apple sont mis en vente en Inde : prix, offres et spécifications.