Accueil Dernières minutes L'International Les États-Unis imposent de nouvelles sanctions à 20 entreprises russes du secteur...

Les États-Unis imposent de nouvelles sanctions à 20 entreprises russes du secteur de la défense en raison de l’agression en Ukraine.

0

Le président américain Joe Biden.


Le président américain Joe Biden. – JIM LOSCALZO-POOL VIA CNP/ZUMA PRESS/CONTACT

Live | Crise en Ukraine

Paris, 2 Mar. (Cinktank.com) –

Le gouvernement américain a annoncé mercredi qu’il allait mettre en œuvre de nouvelles sanctions économiques contre la Russie et le Belarus en représailles à l’agression « brutale » contre l’Ukraine, cette fois contre des entreprises de défense et de haute technologie.

La Maison Blanche a promis que les États-Unis prendraient des mesures pour « tenir » le Belarus « responsable » d’avoir « permis » l’invasion de l’Ukraine par le président russe Vladimir Poutine, ainsi que pour « affaiblir le secteur de la défense de la Russie et sa puissance militaire pour les années à venir ».

Les nouvelles sanctions touchent 22 entreprises russes du secteur de la défense, dont certaines participent à la fabrication d’avions de combat, de véhicules d’infanterie, de systèmes de guerre électronique, de missiles et de véhicules aériens sans pilote destinés à l’armée. Ces mesures visent « les principales sources de richesse de la Russie » et interdisent à ses compagnies aériennes d’occuper l’espace aérien américain.

Lire aussi:   Les États-Unis estiment que l'attaque du navire de débarquement russe dans la ville de Berdyansk est "réussie".

« La Russie est devenue un paria économique et financier mondial. Plus de trente pays représentant plus de la moitié de l’économie mondiale ont annoncé des sanctions et des contrôles à l’exportation contre la Russie », qui « est encore plus isolée du système financier et commercial international ».

Washington a souligné qu’avec cette nouvelle batterie de sanctions, la communauté internationale empêche Poutine d’accéder à « son trésor de guerre pour atténuer le choc » des restrictions imposées jusqu’à présent, avec lesquelles elle cherche également à « dégrader au fil du temps le statut de la Russie en tant que principal fournisseur d’énergie ».

En ce qui concerne le Belarus, Washington a préparé une série de mesures « radicales » visant à étouffer l’importation de biens technologiques en représailles « pour son soutien à la guerre choisie par Poutine ».

« Ces restrictions contribueront à empêcher le détournement vers la Russie de biens, de technologies et de logiciels via le Belarus, ce qui aggravera considérablement la capacité des deux pays à soutenir leur agression militaire. »

Lire aussi:   La Corée du Sud rapporte un nombre record de plus de 13 000 cas de COVID-19 par jour

Enfin, les États-Unis ont tenu à souligner qu’ils poursuivaient, avec leurs partenaires, « les collaborateurs de Poutine et leurs familles », en identifiant et en gelant les nombreux biens qu’ils détiennent sous leur juridiction, tels que « yachts, appartements de luxe, argent et autres gains illicites », énumère le document.

Article précédentLa Suisse ferme temporairement son ambassade en Ukraine
Article suivantMario Hermoso se blesse aux adducteurs et sera absent contre le Betis.