Accueil Dernières minutes L'International Les États-Unis font part à la Russie de leurs craintes quant à...

Les États-Unis font part à la Russie de leurs craintes quant à l’utilisation d’armes chimiques en Ukraine, lors du premier contact depuis l’invasion.

0

Archive - Jake Sullivan, Conseiller à la Sécurité Nationale


Archive – Jake Sullivan, Conseiller à la Sécurité Nationale – Michael Brochstein/ZUMA Press Wi / DPA – Archive

Suivez les mises à jour en direct sur la guerre en Ukraine

Paris, Mar. 16. (Cinktank.com) –

Le conseiller américain à la sécurité nationale, Jake Sullivan, a averti le secrétaire du Conseil de sécurité de la Russie, Nikolai Patrushev, que Washington continuerait à imposer des sanctions, et a fait spécifiquement allusion à l’utilisation possible d’armes chimiques, lors du premier contact à haut niveau depuis le début de l’invasion le 24 février.

M. Sullivan a profité d’un appel téléphonique pour réitérer à M. Patrushev l’opposition « ferme et claire » à l’invasion russe en Ukraine, « injustifiée » aux yeux de Washington, selon un communiqué de la Maison Blanche.

En ce sens, il a averti que l’administration de Joe Biden continuera à imposer des « coûts » pour soutenir l’intégrité territoriale de l’Ukraine et renforcer le flanc oriental de l’OTAN en « pleine coordination » avec le reste des alliés.

Lire aussi:   La junte militaire birmane assouplit le couvre-feu dans la capitale.

« Si la Russie est sérieuse en matière de diplomatie, Moscou devrait cesser d’attaquer les villes ukrainiennes », a déclaré M. Sullivan, qui a fait une référence directe aux « conséquences et implications » de l’utilisation éventuelle d’armes chimiques ou biologiques en Ukraine, sans entrer dans les détails.

Plusieurs gouvernements occidentaux, dont les États-Unis, ont exprimé leur inquiétude quant à l’utilisation potentielle d’armes chimiques sur le territoire ukrainien, une crainte également exprimée par le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, mardi.

Article précédentLa Russie affirme avoir détruit plus de cent installations militaires ukrainiennes au cours de la dernière journée.
Article suivantJosé Castro : « Nous ne croyons pas aux mains noires, mais nous sommes indignés par l’énorme disparité des critères ».