Accueil Dernières minutes L'International Les États-Unis disent qu’ils « rejettent l’idée que les actions d’Israël constituent un...

Les États-Unis disent qu’ils « rejettent l’idée que les actions d’Israël constituent un apartheid ».

0

L’ambassadeur des États-Unis en Israël qualifie le rapport d’Amnesty International d' »absurde ».

Paris, 2 févr. (Cinktank.com) –

Le gouvernement américain a déclaré qu’il « rejette l’idée que les actions d’Israël constituent un apartheid », après que l’organisation non gouvernementale Amnesty International a publié un rapport accusant les autorités israéliennes de ces crimes contre la population palestinienne.

Le porte-parole du département d’État américain, Ned Price, a refusé de commenter le rapport lors d’une conférence de presse, tout en rappelant que « les rapports du département n’ont jamais utilisé une telle terminologie », selon la transcription fournie par le département lui-même sur son site web.

« Nous nous sommes engagés à promouvoir le respect des droits de l’homme en Israël, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Nous avons un partenariat de longue date avec Israël et discutons d’un large éventail de questions avec nos homologues israéliens, notamment celles liées aux droits de l’homme », a-t-il déclaré.

M. Price a également exprimé le soutien des États-Unis aux « efforts » déployés par Israël, l’Autorité palestinienne et les militants pour « garantir la responsabilité des violations et des abus des droits de l’homme », avant d’appeler les parties à éviter « les actions unilatérales qui accroissent les tensions ».

« Ces actions comprennent l’annexion de territoires, les activités de colonisation, les démolitions, l’incitation à la violence et l’octroi d’indemnités à des personnes emprisonnées pour des actes de terrorisme », a déclaré M. Price.

« Nous prenons au sérieux toutes les allégations relatives aux droits de l’homme, ce qui est le cas dans le monde entier, y compris les allégations de détention arbitraire, et nous continuons à appeler au respect des droits de l’homme dans le monde entier », a-t-il déclaré.

L’ambassadeur américain en Israël, Tom Nides, a qualifié ce rapport d' »absurde ». « Allez, c’est absurde. Ce n’est pas le langage que nous avons utilisé ou que nous utiliserons », a déclaré M. Nides sur son compte Twitter en réponse à un article sur le rapport d’Amnesty, qui a été publié mardi à Jérusalem.

Lire aussi:   L'Ukraine ordonne la fermeture des points de contrôle aux frontières avec la Russie, la Biélorussie et la Transnistrie

Quelques heures plus tôt, M. Nides avait déclaré lors d’une conférence dans un groupe de réflexion à Tel Aviv que la solution à deux États restait la priorité de Washington et avait fait valoir que les Palestiniens devaient avoir les mêmes droits que les Israéliens.

« Nous pensons qu’ils méritent la dignité et la sécurité comme les Israéliens, c’est notre conviction fondamentale qu’ils le méritent », a-t-il déclaré, comme le rapporte « The Times of Israel ». « Il est dans l’intérêt à long terme d’Israël de traiter les Palestiniens avec respect et dignité dans l’espoir de créer une dynamique en faveur d’une solution à deux États », a-t-il déclaré.

LE RAPPORT

L’ONG a accusé le gouvernement israélien de commettre des crimes d’apartheid à l’encontre de la population palestinienne et a appelé la Cour pénale internationale (CPI) à en tenir compte dans ses enquêtes en cours dans les Territoires palestiniens occupés (TPO).

Amnesty a demandé au Conseil de sécurité des Nations unies d’imposer à Israël un embargo  » complet  » sur les armes, couvrant toutes les armes et munitions, ainsi que les équipements anti-émeutes, et d’imposer des sanctions, telles qu’un gel des avoirs, aux responsables les plus impliqués dans ces crimes.

« Les autorités israéliennes doivent être tenues responsables d’avoir commis le crime d’apartheid à l’encontre de la population palestinienne », a déclaré l’organisation dans un rapport selon lequel Israël « impose un système d’oppression et de domination à la population palestinienne dans les endroits où il a le contrôle de ses droits ».

Lire aussi:   Ils arrêtent un général présumé de l'armée allemande pour incitation à briser les mesures contre la pandémie

« Notre rapport révèle la véritable étendue du régime d’apartheid d’Israël. Qu’ils vivent à Gaza, à Jérusalem-Est, à Hébron ou en Israël même, les Palestiniens sont traités comme un groupe racial inférieur, systématiquement privé de ses droits », a déclaré la secrétaire générale de l’ONG, Agnès Callamard.

« Nous concluons que les politiques cruelles de ségrégation, de dépossession et d’exclusion dans les territoires sous le contrôle d’Israël constituent clairement un apartheid. La communauté internationale a l’obligation d’agir », a-t-elle déclaré, avant de souligner qu' »il n’y a aucune justification possible pour un système construit autour de l’oppression raciste institutionnalisée et prolongée de millions de personnes ».

Il a souligné que « l’apartheid n’a pas sa place dans le monde et que les États qui choisissent de faire des concessions à Israël se retrouveront du mauvais côté de l’histoire ». « Les gouvernements qui continuent à fournir des armes à Israël et à le soustraire à l’obligation de rendre des comptes aux Nations unies soutiennent un système d’apartheid, sapent l’ordre juridique international et exacerbent les souffrances du peuple palestinien », a-t-il ajouté.

Il a fait valoir que « la communauté internationale doit faire face à la réalité de l’apartheid israélien et utiliser les nombreuses voies de la justice qui restent malheureusement inexplorées ».

Amnesty a déclaré avoir recueilli des informations sur des actes commis par Israël qui sont interdits par la Convention sur l’apartheid et le Statut de Rome. Elle a ajouté que de  » multiples mesures  » sont adoptées pour priver les Palestiniens de leurs droits et libertés fondamentaux, dans le cadre d' » une attaque systématique et généralisée  » visant à  » maintenir le système d’oppression et de domination « .

Article précédentMalgré le COVID, les Indiens ont acheté plus de smartphones en 2021 : rapport
Article suivantFutre rappelle que le Barça et l’Atlético « ne sont pas bien » et que « tout peut arriver » lors de leurs matches.