Accueil Dernières minutes L'International Les États-Unis déconseillent les voyages en France, au Portugal et en Andorre...

Les États-Unis déconseillent les voyages en France, au Portugal et en Andorre en raison de l’augmentation des infections au COVID-19.

0

Paris, 7 déc. (Cinktank.com) –

Les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont recommandé d’éviter les voyages dans des pays tels qu’Andorre, la France et le Portugal, considérés comme des zones à « haut risque » en raison d’une augmentation du taux d’incidence des infections à coronavirus.

Ainsi, tous ces pays, ainsi que Chypre, la Jordanie, le Liechtenstein et la Tanzanie, ont été inclus dans la liste des pays en alerte de niveau 4. La France était une destination touristique internationale majeure avant la pandémie, mais le CDC a maintenant recommandé d’éviter tout voyage dans le pays jusqu’à nouvel ordre.

Les destinations qui font partie de l’alerte de niveau 4 présentent plus de 500 cas pour 100 000 habitants au cours des 28 derniers jours. « Les gens devraient éviter de se rendre dans ces endroits », a déclaré le CDC dans un communiqué.

À cet égard, ils ont souligné que toute personne souhaitant voyager devrait être entièrement vaccinée. « Les touristes qui sont entièrement vaccinés sont moins susceptibles de propager le virus. Cependant, les voyages présentent toujours un risque et même les personnes vaccinées peuvent être infectées et contribuer à la propagation de nouvelles variantes du coronavirus », a déclaré l’agence.

Tous ces pays – à l’exception de la Jordanie – figuraient déjà sur la liste des pays de niveau 3. La France a été particulièrement touchée par cette dernière vague d’infections, ce qui a incité le gouvernement à imposer de nouvelles mesures restrictives.

Lire aussi:   La Syrie condamne l'annonce faite par Israël de doubler le nombre de colons sur le plateau du Golan syrien.

La variante omicron du coronavirus a conduit les pays à suspendre les vols avec certains États d’Afrique australe. Lundi, les États-Unis ont annoncé la mise en place de nouvelles restrictions de voyage en raison de la présence de la variante.

Les États-Unis, l’un des pays les plus durement touchés au monde par la pandémie, ont recensé plus de 49 millions de cas et 788 000 décès depuis le début de la crise sanitaire.

Article précédent34 morts après l’éruption du volcan Semeru en Indonésie
Article suivantTiger Woods : « Je peux jouer au golf avec des coups et des coups ».