Accueil Dernières minutes L'International Les États-Unis affirment que le délai pour faire revivre l’accord sur le...

Les États-Unis affirment que le délai pour faire revivre l’accord sur le nucléaire iranien est de « quelques semaines, pas de quelques mois ».

0

Paris, 13 janv. (Cinktank.com) –

Le gouvernement américain a souligné que le délai pour faire revivre l’accord nucléaire de 2015 était de « quelques semaines, et non de quelques mois », alors que les parties discutent à Vienne pour que Washington revienne sur le pacte et que Téhéran respecte tous ses engagements.

Le porte-parole du département d’État américain, Ned Price, a souligné que la marge « est très, très courte ». « Nous ne parlons pas d’une période de temps prolongée. Nous parlons potentiellement de semaines, pas de mois », a-t-il déclaré.

Cependant, il a encore refusé de « mettre une date sur le calendrier et de dire que c’est la limite ». « Ce n’est pas une horloge sur un compte à rebours. C’est une horloge basée sur un calendrier fondé sur des évaluations techniques », a-t-il déclaré lors de sa conférence de presse quotidienne.

« Nous examinons une équation très simple. Lorsque les avantages de la non-prolifération garantis par l’accord nucléaire (…) l’emportent sur les progrès que l’Iran a réalisés sur son programme nucléaire depuis qu’il a commencé à violer les limites de son programme nucléaire et les limites fixées après que la dernière administration (de Donald Trump) s’est retirée de l’accord », a-t-il expliqué.

« C’est une évaluation qui sera éclairée par un certain nombre de questions qui peuvent être commentées publiquement et en privé sur les progrès (iraniens) et leurs implications sur des questions telles que le temps restant à l’Iran pour acquérir suffisamment de matière fissile pour produire des armes nucléaires, s’il décide d’aller dans cette direction », a-t-il fait valoir.

Lire aussi:   Maduro transfère son soutien à Poutine et critique le "actions déstabilisatrices" des USA et de l'OTAN

À cet égard, M. Price a souligné que Washington « continue de rechercher un retour mutuel au respect de l’accord nucléaire ». « Nous pensons qu’un retour mutuel à la conformité est conforme aux intérêts de sécurité nucléaire des États-Unis et de ceux de nos alliés et partenaires », a-t-il déclaré.

« Nous pouvons parler au nom de cette administration et cette administration a été très claire, comme en témoignent les communiqués officiels. Nous sommes prêts à revenir à une conformité totale avec l’accord nucléaire et à rester en conformité totale tant que l’Iran fait de même », a-t-il déclaré.

Les pourparlers en vue d’un retour des États-Unis à l’accord et d’un retour de l’Iran au respect de ses engagements ont été relancés le 29 novembre à Vienne, après que les contacts aient été suspendus à la veille de l’élection présidentielle iranienne, remportée par l’ultraconservateur Ebrahim Raisi.

L’Iran a annoncé le retrait de ses engagements sur plusieurs points de l’accord après que les États-Unis se sont retirés unilatéralement du pacte en 2018, bien que les responsables iraniens aient fait valoir que ces mesures peuvent être annulées si les États-Unis retirent les sanctions de manière « vérifiable » et reviennent à l’accord.

Lire aussi:   Netanyahu répond aux insultes de Trump en le remerciant pour sa "contribution à la sécurité d'Israël".
Article précédentComment activer le mode sombre sur Snapchat pour iOS et Android : Guide étape par étape
Article suivantAlors que les cas d’Omicron augmentent, voici comment vous devez porter vos masques pour garder le virus à distance.