Accueil Dernières minutes L'International Les États-Unis affirment que la police japonaise détient des étrangers pour de...

Les États-Unis affirment que la police japonaise détient des étrangers pour de possibles motifs racistes.

0

Paris :, 6 déc. (Cinktank.com) –

Dans le cadre d’une friction diplomatique inhabituelle entre les deux pays alliés, l’ambassade des États-Unis au Japon a averti lundi que la police japonaise arrêtait et fouillait des étrangers dans ce qu’elle soupçonne être des « incidents à caractère racial ».

« Plusieurs étrangers ont été arrêtés, interrogés et fouillés. Il est conseillé aux citoyens américains de se munir d’une preuve de leur statut d’immigrant et de demander une assistance consulaire s’ils sont détenus », indique un communiqué.

Cette note a été publiée après que le Japon a fermé ses frontières pour empêcher la propagation de la variante omicron du coronavirus, une décision qui a été massivement soutenue par le public japonais, selon un sondage Bloomberg.

En réponse, le secrétaire général du Cabinet japonais, Hirokazu Matsuno, a démenti ces accusations lors d’une conférence de presse également rapportée par Bloomberg.

Article précédentL’ensemble bralette et lehenga noir brodé d’Ananya Panday fait fureur sur Internet
Article suivantRenforcer l’immunité : la nécessité de l’heure : l’OMS sur la variante Omicron