Accueil Dernières minutes L'International Les États-Unis affirment ne nourrir « aucune intention hostile » à l’encontre de la...

Les États-Unis affirment ne nourrir « aucune intention hostile » à l’encontre de la Corée du Nord et appellent au dialogue.

0

Paris, 19 avr. (Cinktank.com) –

Les États-Unis ont assuré qu’ils ne nourrissaient « aucune intention hostile » à l’encontre de la Corée du Nord et ont clairement indiqué qu’ils étaient prêts à se rencontrer « sans conditions préalables » pour participer à un dialogue, suite aux tensions provoquées par le dernier lancement par la Corée du Nord d’une arme tactique guidée ayant la capacité de transporter des armes nucléaires.

« Dans tous ces engagements, nous avons essayé de faire comprendre très clairement à la Corée que la porte de la diplomatie n’est pas fermée, qu’elle reste ouverte, mais qu’elle doit cesser ses actions déstabilisantes et choisir plutôt la voie de l’engagement, ce qu’elle n’a pas encore fait », a déclaré Ned Price, porte-parole du département de la défense, lors d’une conférence de presse.

« En réponse à ces provocations, nous avons pris une série de mesures diplomatiques, économiques et militaires. Nos actions ont pour but de faire comprendre à la RPDC que son comportement escaladeur a des conséquences », a ajouté M. Price.

Lire aussi:   L'Angleterre lèvera les restrictions imposées par la variante omicron la semaine prochaine

Le porte-parole du département d’État américain a déclaré lors d’une conférence de presse qu’il était « important » d’impliquer des partenaires tels que la Chine, étant donné que « celle-ci exerce un bon degré d’influence sur la RPDC ».

L’envoyé spécial de la RPDC, Sung Kim, est actuellement à Séoul dans le cadre de nouveaux exercices militaires conjoints entre l’armée sud-coréenne et les forces américaines déployées dans le pays.

Ces manœuvres, connues sous le nom de Combined Command Training, ont lieu deux fois par an et comprennent neuf jours d’exercices de simulation visant à améliorer la coordination entre les deux forces, cette fois avec la pandémie COVID-19 en tête, ont rapporté les médias sud-coréens.

« Cet entraînement vise à améliorer la capacité opérationnelle combinée des armées sud-coréenne et américaine. C’est l’occasion de renforcer encore notre dispositif de défense combiné », a expliqué l’état-major général des forces armées sud-coréennes dans un communiqué rapporté par le Korea Herald.

Article précédentMikhail Kukushkin perd à Belgrade : Je ne m’attendais pas à une sortie aussi précoce.
Article suivantHolger Rune : Je suis satisfait de mon jeu, je suis très confiant.