Accueil Dernières minutes Sport Les erreurs m’ont fait grandir : Federer s’ouvre avant la retraite

Les erreurs m’ont fait grandir : Federer s’ouvre avant la retraite

0

Roger Federer a encore de l’énergie dans les jambes pour le double. Lors de sa dernière conférence de presse, le phénomène suisse a confirmé qu’il ne pourra pas jouer en simple pendant la compétition et qu’il laissera au moins la place à Matteo Berrettini samedi.

Vendredi soir, sauf surprise, il devrait jouer le dernier match de sa carrière aux côtés de Rafa Nadal. Cependant, le 20 fois champion du Chelem a eu une longue discussion, résolument intime, avec la presse.

L’une de ses premières pensées était évidemment dédiée à Peter Carter, décédé prématurément en 2002. « Je regrette qu’il ne m’ait pas vu atteindre le sommet des classements et réaliser certains de mes plus grands objectifs, mais en même temps, il était fondamental pour mon jeu, ma personnalité.

Il n’était pas seulement un grand frère, mais aussi un mentor et un grand entraîneur. Si j’ai joué d’une certaine manière dans ma carrière, c’est aussi grâce à lui », a-t-il expliqué avec beaucoup de franchise.

Lire aussi:   Greg Norman : "Je n'ai aucun intérêt à discuter".

Roger Federer : « Les erreurs m’ont fait grandir ».

Federer a abordé les éléments dont il était le plus fier à la fin du voyage et, bien sûr, certaines choses qu’il changerait s’il pouvait revenir en arrière.

« Ce dont je suis le plus fier, c’est la longévité. Quand j’ai commencé, j’avais la réputation d’être très inconstant. Devenir l’un des coureurs ayant la plus grande longévité sur le Tour a été une surprise. Être au sommet pendant si longtemps était vraiment amusant, le faire pendant 15 ans, je peux aussi dire que c’est un privilège », a-t-il expliqué avec une grande lucidité.

« Bien sûr que j’ai des regrets. Mais les erreurs et les mauvaises décisions m’ont fait grandir et je suis heureux de la façon dont les choses ont tourné. Je ne pense pas avoir de souvenirs de mauvaises défaites dans le futur. Vous devez également prendre des décisions très difficiles en dehors du terrain, vous ne devez pas toujours laisser mon équipe prendre les décisions pour ne pas être blâmé » Crédit photo : Getty Images

Lire aussi:   Frances Tiafoe a avoué : "Roger Federer est une meilleure personne qu'il n'est un joueur de tennis".
Article précédentStan Wawrinka gagne et rencontre Daniil Medvedev à Metz
Article suivantCombien de couleurs voyez-vous ? Explication et solution à cette illusion d’optique.