Accueil Dernières minutes L'International Les Émirats arabes unis déclarent avoir le « droit légal et moral » de...

Les Émirats arabes unis déclarent avoir le « droit légal et moral » de se défendre après l’attaque de Huthi à Abu Dhabi

0

Paris :, 21 janvier (Cinktank.com) –

Les autorités des Émirats arabes unis (EAU) ont souligné vendredi qu’elles avaient « le droit légal et moral » de se défendre contre les Huthis, après l’attentat perpétré cette semaine contre la capitale du pays, Abu Dhabi, qui a fait au moins trois morts et six blessés.

Le secrétaire d’État aux affaires étrangères des Émirats arabes unis, Anwar Gargash, a déclaré à l’envoyé spécial des Nations unies pour le Yémen, Hans Grundberg, que le pays « exercera son droit de se défendre et d’empêcher les actes terroristes des Huthis ».

Il a critiqué le fait que les rebelles yéménites « étendent leurs opérations depuis trois ans » et « ont rejeté les appels à un cessez-le-feu et à une solution politique à la crise, ce qui est confirmé par leur attaque (sur Abu Dhabi) ».

M. Gargash a déclaré que l’attaque était « pécheresse » et « injustifiée » et a rappelé que les rebelles avaient quelques jours auparavant intercepté un navire émirati au large des côtes du Yémen, comme l’a rapporté l’agence de presse nationale émiratie WAM.

Il a donc demandé à Grundberg une position « ferme » de la communauté internationale face à « l’intransigeance » des Huthis et à leur « violation des lois et accords internationaux », avant de dénoncer que le port de Hodeida soit utilisé pour des « actes de piraterie maritime ».

Lire aussi:   La Russie introduit des tests médicaux obligatoires pour les étrangers à partir de mercredi

Le conflit a connu une recrudescence depuis 2021 et les tensions se sont accrues à la suite de l’attaque des Émirats arabes unis – qui a touché une zone de construction de l’aéroport international. Les autorités émiraties ont affirmé que des missiles balistiques et de croisière avaient été utilisés, ainsi que des drones.

La guerre au Yémen oppose le gouvernement internationalement reconnu, dirigé par Abdo Rabbu Mansur Hadi et soutenu par une coalition internationale dirigée par l’Arabie saoudite, dont les Émirats arabes unis font partie, aux Huthis soutenus par l’Iran.

Les rebelles contrôlent la capitale et d’autres régions du nord et de l’ouest du pays. Les principaux combats se déroulent actuellement dans la province de Marib, malgré les efforts de médiation internationale, dans une guerre qui a provoqué ce qui est la plus grande crise humanitaire du monde.

Article précédentOrtega (Elche) : « Nous étions tout près d’éliminer le Real Madrid ».
Article suivantLa fintech brésilienne Dock utilisera la crypto pour les transferts de fonds internationaux